• Assurance de remplacement et véhicule usagé : quel avantage ?

    10 septembre 2018Christopher Johnson

    L’achat d’un véhicule usagé peut parfois s’avérer plus complexe que l’achat d’une voiture neuve. Pour éviter les mauvaises surprises et les citrons, les recherches sont souvent laborieuses. Après avoir épluché les petites annonces, fouiller le passé de l’auto qui vous intéresse et faire faire une inspection préachat est essentiel. Une fois la perle rare dénichée, il est normal de vouloir bien la protéger ! Dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite donc vous parler d’un produit d’assurance fort intéressant pour les véhicules usagés : l’assurance de remplacement.

    *Ce produit d’assurance est aussi disponible pour les véhicules neufs, mais nous nous concentrerons ici sur les usagés.

     

    Qu’est-ce que l’assurance de remplacement ?

    L’assurance de remplacement est un produit similaire à la valeur à neuf. Sans une telle assurance, si votre véhicule usagé est déclaré perte totale, votre assureur automobile vous indemnisera en fonction de la valeur marchande de votre voiture. Cela signifie que le montant que vous recevrez tiendra compte de la dépréciation de la valeur de la voiture.

     

    Mise en situation : véhicule déclaré perte totale SANS assurance de remplacement

    Pour vous aider à mieux comprendre, voici une petite mise en situation : vous avez acheté une BMW X3 2014 d’occasion chez un concessionnaire pour 36 000 $ en 2016. Deux ans plus tard, vous avez un accident et elle est déclarée perte totale par votre assureur. Heureusement vous n’êtes pas blessé, mais vous êtes plutôt débité à l’idée de devoir vous procurer une nouvelle automobile. Comble du malheur, vous apprenez que votre assureur vous indemnisera pour la valeur marchande de votre véhicule puisque nous n’avez pas d’assurance de remplacement ! L’offre de l’assureur est donc de 23 000 $ alors que le montant de votre prêt s’élève à 29 000 $. Vous avez beau argumenter, l’offre de votre assureur est juste comme elle représente la valeur réelle de votre véhicule (avant l’accident) sur le marché. Vous devez donc absorber une perte de 6000 $.

     

    Et si vous aviez eu une assurance de remplacement…

    Avec une assurance de remplacement, votre assureur automobile vous aurait fait un premier chèque, équivalent à la valeur marchande de votre automobile, soit 23 000 $. Votre assureur de remplacement, quant à lui, aurait ajouté une indexation de 5 % sur le prix payé par année depuis la date de l’achat, ce qui peut représenter un montant de 16 690 $, pour un total de 39 690 $ avec le règlement primaire.

    Ainsi, avoir l’assurance de remplacement pour votre véhicule usagé vous aurait évité de perdre 6000 $ et vous aurait même permis de recevoir 16 360 $ supplémentaires. Mais est-ce compliqué de recevoir deux chèques de réclamation de deux assureurs différents ? Si vous avez un courtier d’assurance qui s’occupe de la logistique et qui vous accompagne au moment de la réclamation, la réponse est non.

    En conclusion, tout comme une voiture, la dépréciation de la valeur de votre véhicule peut aller à grande vitesse. Alors pour vous aider à faire un choix éclairé au moment d’acheter votre véhicule usagé et pour protéger vos finances personnelles, nous vous conseillons de contacter un courtier d’assurance indépendant qui pourra répondre à toutes vos questions, vous présenter les autres avantages de cette assurance, et même, vous présenter des options personnalisées adaptées à votre situation.