Assurance habitation et créancier non standard (2e chance au crédit) : quelles conséquences ?

Assurance habitation et créancier non standard (2e chance au crédit) : quelles conséquences ?

20 mai 2019 | Christopher Johnson   

Peu importe son métier, son salaire, son éducation ou son statut social, personne n’est à l’abri des problèmes financiers. Ainsi, tout le monde peut, au cours de sa vie, devoir recourir aux services de créanciers non standard afin d’éviter la perte de leur maison, de leur voiture, ou simplement, pour garder la tête hors de l’eau le temps de retomber sur ses pieds. Si vous êtes dans une telle situation, Assurances Multi-Risques souhaite, dans cet article, vous en apprendre davantage sur les conséquences que ce dernier recours peut avoir sur votre assurance habitation.

 

Qu’est-ce qu’un créancier non standard aux yeux d’un assureur habitation ?

La majorité des assureurs habitation considèrent non standard un créancier dès qu’il n’est pas une institution financière reconnue telle que Desjardins, la Banque de Montréal, la Banque Nationale, etc. Selon leur définition, les taux d’intérêt des créanciers de 2e, 3e et 4e chance au crédit seront aussi beaucoup plus élevés que ceux d’une institution financière reconnue.

 

Pourquoi les assureurs habitation refusent-ils le dossier de personnes ayant recouru à un créancier non standard ?

Les assureurs habitation ont plusieurs raisons de refuser d’assurer une personne ayant recouru à un créancier non standard. Une des principales raisons évoquées par les compagnies d’assurance est que, généralement, les assurés ayant un prêt hypothécaire avec un taux d’intérêt élevé ont une situation financière plus précaire et une cote de crédit plus faible que la normale. Cela signifie un risque supplémentaire de réclamation, puisqu’il est prouvé qu’un individu ayant un endettement plus élevé a plus de chance de réclamer.

En ce sens, si vous ne disposez pas des liquidités nécessaires pour changer votre chauffe-eau et qu’il brise, causant un dégât d’eau, un assureur habitation a plus de probabilités de devoir vous dédommager. Pour en savoir plus sur le lien entre le pointage de crédit et l’assurance, nous vous invitons à lire un de nos précédents articles sur le sujet.

Par ailleurs, certains assureurs ont déjà été dans l’obligation d’indemniser un créancier en raison d’un incendie criminel causé par un assuré ayant des difficultés financières. Ainsi, un assuré ayant recouru à un créancier de 2e, 3e et 4e chance au crédit est statistiquement plus à risques concernant les incendies. Plusieurs assureurs sont donc réticents à l’idée d’assurer les gens dans cette situation puisqu’il y a plus de risques de perte totale.

 

Comment assurer votre maison si vous avez un créancier non standard ?

Plusieurs facteurs peuvent influencer la décision de certains assureurs habitation d’assurer ou non votre résidence ou votre immeuble à revenus si vous avez eu recours aux services d’un créancier de 2e, 3e et 4e chance au crédit. Voici donc quelques conseils afin de faciliter votre recherche d’un assureur qui acceptera d’assurer votre maison :

  • Contactez un courtier d’assurance indépendant spécialisé en assurance créancier non standard ;
  • Collaborez avec votre courtier en répondant à toutes ses questions (si vous avez eu recours aux services d’un créancier non standard, il est normal que l’assureur pose davantage de questions) ;
  • Dites toute la vérité à votre assureur. Par exemple, un de nos précédents articles sur le sujet, car si votre assureur le découvre, cela pourrait vous causer encore plus de problèmes.
  • Évitez d’être à la dernière minute pour commencer vos recherches d’un nouvel assureur à l’approche de votre renouvellement ;
  • Évitez toute interruption d’assurance et toute annulation pour non-paiement, puisque cela rendra d’autant plus complexe l’acceptation de votre dossier d’assurance. *Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire un précédent article sur le sujet;
  • Veillez à ce que votre résidence soit en bon état et si votre assureur vous recommande des améliorations, effectuez-les afin d’éviter une annulation.

 

En conclusion, si vous avez eu recours aux services d’un créancier non standard et que vous devez être couvert auprès d’un assureur spécialisé, votre prime risque d’être plus élevée. Même si vous êtes déjà dans une situation précaire, cet investissement en vaut la peine. Car si un sinistre survient sans que votre résidence ne soit protégée adéquatement… vous devrez payer de votre poche pour les réparations !

Chez AMR, nous croyons fermement que tous méritent de bénéficier d’une assurance adéquate, peu importe leur situation financière. Ainsi, pour trouver un assureur qui vous convient, n’hésitez pas à contacter un de nos courtiers d’assurance indépendants. Spécialisé dans ce type de dossier, il fera pour vous les démarches auprès de plusieurs assureurs afin que vous de trouver celui offrant les meilleures protections possible.