• Assurance habitation : la prévention c’est toujours bon!

    30 septembre 2019Christopher Johnson

    Nous avons la fâcheuse tendance à oublier ce vieil adage pourtant si sage : « Mieux vaut prévenir que guérir »! Alors pour vous rappeler l’importance de la prévention, Assurances Multi-Risques vous a préparé un article dans lequel nous avons listé quelques-uns de nos meilleurs conseils pour éviter des dommages.

    Inspectez régulièrement vos fondations

    Nous vous recommandons de vérifier vos murs intérieurs et extérieurs ainsi que les fondations de votre habitation sur une base régulière pour être en mesure de repérer l’apparition de fissures. Celles-ci cachent bien souvent un problème beaucoup plus grave au niveau de la structure ou indiquent un mouvement du sol, tous deux pouvant occasionner des infiltrations d’eau qui pourraient vous coûter cher…

    Si de l’eau s’accumule aux points de jonction des murs et du plancher de votre sous-sol, il s’agit fort probablement d’un dysfonctionnement de vos tuyaux de drainage. Vous faites face à ce problème fréquemment ou tous les printemps? Il est alors possible que vos drains français soient écrasés, obstrués, ou même inexistants! Si tel était le cas, nous vous conseillons fortement de faire appel à un spécialiste de fondations et de drains qui lui, sera en mesure de vous proposer des solutions visant à corriger la situation.

    Vérifiez les ouvertures de votre maison chaque année

    Les zones d’ouverture de votre résidence méritent également toute votre attention. Ainsi, nous vous suggérons de vérifier le calfeutrage des portes et fenêtres au moins une fois par année. Une vérification des contours des fenêtres de toit, lucarnes ou puits de lumière à l’intérieur de votre maison peut aussi vous en apprendre beaucoup sur l’état de votre toit. Si vous apercevez des traces d’humidité ou de moisissures, une infiltration d’eau en est probablement la cause… Alors, ouvrez l’œil!

    Vérifiez également l’état de votre toiture une fois par année

    La durée de vie d’un revêtement de toiture peut varier, mais notez que votre domicile sera nettement plus exposé aux dommages causés par l’infiltration d’eau ou par le vent si celle-ci a plus de 20 ans. Alors, ne prenez aucune chance et contactez un expert qui vous donnera l’heure juste sur l’état de votre toiture.

    Si vous avez un toit plat, celui-ci doit être vérifié sur une base régulière, au minimum au printemps et à l’automne. Lors de cette inspection, assurez-vous que les contours des puits de lumière ou autres ouvertures soient bien scellés, et attardez-vous également aux zones dénudées de gravier ou de granules de céramique, selon votre type de recouvrement. Portez aussi attention aux boursouflures, fissures, gonflements ou autres anomalies.

    *Important *

    Les dommages provoqués par de récurrentes infiltrations d’eau provenant de la toiture, des fenêtres ou du sous-sol ne peuvent pas être indemnisés par votre assurance habitation. En effet, aucune police d’assurance habitation ne couvre les dommages qui se produisent de façon continue ou répétée. D’où l’importance des inspections régulières dans un but préventif! Pour plus d’information sur le sujet, lisez notre précédent article sur le sujet!

    Vérifiez le bon fonctionnement de votre pompe puisard

    Le meilleur moment de l’année pour vérifier le bon fonctionnement de votre pompe est au printemps, dès le début de la fonte des neiges. Pour ce faire, il est conseillé de remplir le bassin de captation (puisard) avec de l’eau. Si la pompe démarre normalement et que le bassin se vide, tout est en ordre. Sinon, appelez un plombier qualifié!

    Changez votre chauffe-eau avant que les dégâts ne surviennent…

    Vous l’aurez compris, un réservoir d’eau chaude installé depuis une dizaine d’années est davantage sujet aux fuites. Et lorsqu’elles se produisent, les dégâts sont souvent très importants en raison de la pression de l’eau à l’intérieur du chauffe-eau. Il est difficile de prévenir ce genre d’incident, car les indices de détérioration ne sont pas évidents. Notre conseil? Lorsque vous vous rapprochez de la fin de la période de vie utile de 10 ans pour votre chauffe-eau, prévoyez son remplacement pas un plombier certifié au cours de la prochaine année. Vos biens seront ainsi mieux protégés, tout comme vos économies!

    Et pour terminer, puisque nous parlons de plombier, nous souhaitons vous rappeler que la plomberie ne dure pas toute la vie… En effet, un système de plomberie utilisant des tuyaux en acier galvanisé possède une durée de vie qui se situe entre 40 et 50 ans. Au-delà de cette période, les risques de dommage sont considérablement accrus. Alors pour obtenir un diagnostic approfondi et détaillé de l’état de votre tuyauterie, n’hésitez pas à consulter un plombier certifié!