• Assurances et travailleur autonome : 6 protections auxquelles penser

    12 août 2019Christopher Johnson

    Être travailleur autonome comporte son lot de libertés et d’avantages. Par contre, cela vient aussi avec plusieurs responsabilités supplémentaires, car tout repose sur vos épaules. Par exemple, qu’arrivera-t-il si vous tombez malade et que cela vous empêche de travailler ? Que ferez-vous si votre voiture vous lâche et que vous ne pouvez plus aller rencontrer vos clients ? Comment dédommagerez-vous un visiteur qui glisse dans vos escaliers glacés et se blesse ? Vous pourrez compter sur vos assurances… à condition bien sûr d’avoir souscrit aux protections adéquates !

    Vous ne savez pas trop comment vous y retrouver parmi celles-ci? Dans cet article, Assurances Multi-Risques vous a justement dressé la liste des principales protections à prendre.

     

    Les principales protections d’assurance auxquelles souscrire si vous êtes travailleur autonome

     

    Assurance « Biens à usage professionnel »

    Pour couvrir les biens utilisés dans l’exercice de vos activités professionnelles jusqu’à un montant déterminé, une protection de base est habituellement incluse dans votre contrat d’assurance habitation.

    Si le montant du dédommagement initialement compris dans votre contrat d’assurance habitation suffit pour couvrir vos biens professionnels et que ces derniers conviennent aux critères d’admissibilité fixés par votre assureur, vous n’êtes pas tenu de souscrire à des protections supplémentaires. Il est toutefois primordial de prévenir votre assureur de vos activités professionnelles à domicile ! Cela vous évitera bien des problèmes en cas de réclamation.

    Par ailleurs, si la valeur de vos équipements dépasse la couverture prévue ou ne rencontre par les critères d’admissibilité de votre assureur, vous pouvez alors souscrire à un avenant, c’est-à-dire un document annexé à votre police d’assurance qui a pour objet d’ajouter (ou de supprimer) une garantie.

    Afin de vous assurer d’avoir un moment de couverture suffisant pour remplacer tous vos biens à usage professionnel à cas de sinistre ou de vol, nous vous recommandons de dresser une liste exhaustive de ceux-ci et d’en calculer la valeur.

    Contactez ensuite un courtier d’assurance indépendant représentant plusieurs compagnies d’assurance. Totalement impartial, il trouvera pour vous la meilleure couverture en fonction de vos besoins.

     

    Responsabilité civile

    Généralement incluse dans votre contrat d’assurance habitation, cette protection couvrira les dommages si un de vos clients se blesse ou si vous causez des dommages à ses équipements dans le cadre de votre travail, et ce, que l’incident surviennent dans vos locaux ou ailleurs.

    Pour avoir la certitude que cette protection est suffisante, nous vous conseillons toutefois de vérifier auprès de votre agent ou de votre courtier d’assurance. Il pourra ainsi évaluer votre exposition au risque et modifier votre contrat d’assurance au besoin afin d’y ajouter une extension d’assurance en responsabilité civile pour vos activités professionnelles.

     

    Responsabilité professionnelle

    Cette assurance vous protège en cas de poursuite pour des erreurs ou des omissions commises dans le cadre de votre travail. Obligatoire pour les membres de certains ordres professionnels (comme les comptables agréés), d’autres professionnels peuvent également la contracter. Renseignez-vous auprès de votre représentant en assurance.

     

    Assurance auto

    Si vous utilisez votre véhicule dans le cadre de vos activités professionnelles, mentionnez-le à votre assureur qui pourra prévoir une couverture adéquate selon votre situation.

     

    Assurance habitation

    Si vous travaillez de la maison, il est aussi important d’en informer votre assureur et de préciser la nature des risques (entreposage, utilisation d’outils, matériel informatique, etc.). Si nécessaire, il pourra alors faire les ajustements nécessaires à votre contrat.

     

    L’assurance entreprise pour travailleurs autonomes

     

    Si les protections mentionnées ci-haut ne suffisent pas à couvrir adéquatement vos activités professionnelles, votre agent ou votre courtier pourra vous proposer de souscrire à une assurance entreprise conçue spécifiquement pour les travailleurs autonomes.

    Celle-ci peut inclure, par exemple, une assurance responsabilité civile qui vous couvre en cas de dommages causés à autrui, mais aussi, pour les produits vendus ; une protection en cas de pertes de revenus ; une couverture pour les comptes clients, les caisses enregistreuses et les documents importants ; un dédommagement cas de bris d’équipement, etc.

     En conclusion, être un travailleur autonome aguerri ne se résume pas à une station de travail digne de ce nom, à des cartes d’affaires fracassantes, à un site Web percutant, à un service client hors pair et à une bonne gestion de sa comptabilité. Il faut aussi penser à ses assurances, un aspect parfois négligé.

    Ainsi, même si vous connaissez maintenant les couvertures essentielles auxquelles souscrire, celles-ci ne sont pas nécessairement suffisantes pour couvrir vos activités professionnelles. En effet, les besoins varient énormément d’un métier et d’une personne à l’autre. L’aide d’un courtier d’assurance indépendant vous sera donc très utile ! Totalement impartial, ce dernier pourra vous conseiller et vous bâtir une couverture sur mesure, parfaitement adaptée à votre réalité, et ce, au meilleur prix possible.