• Entrepreneur du mois : Groupe Roch Bernier

    15 mai 2017Christopher Johnson

    GROUPE ROCH BERNIER

    Pour sa série Entrepreneur du mois, Assurances Multi-Risques s’est entretenue avec Roch Bernier, président du Groupe Roch Bernier, ainsi que sa conjointe Nancy qui l’accompagne dans cette aventure depuis toujours. Situé sur la rue King Est à Sherbrooke, le Groupe Roch Bernier est une entreprise familiale spécialisée dans le traitement des eaux. Entrevue avec deux personnes acharnées à connecter des humains à des sources d’eau potable!

     

    Comment est né le Groupe Roch Bernier?

    Roch et Nancy : Soutenu par son épouse, c’est en 1949 qu’Émile Bernier, mon père, commença à sillonner les routes pour y creuser des puits dans la région. En 1976, alors que je n’avais que 5 ans à l’époque, je commençais à suivre mon père sur les chantiers. Dès cet instant, une histoire d’amour est née! Émile Bernier devint mon mentor, une référence pour moi. Au fil des ans, j’ai appris les rudiments du métier tout en cherchant toujours à aller plus loin et à en connaître davantage afin d’offrir aux clients l’héritage que mon mentor m’a laissé. Le souci d’offrir un service à la clientèle rapide et consciencieux m’a motivé à demeurer le plus possible en Estrie et aux alentours afin de pouvoir mieux desservir cette clientèle.

     


    Quels services offrez-vous?

    Roch et Nancy : Nous sommes experts en eau potable, dotés d’une flotte de véhicules équipés pour répondre à pratiquement tous les types de problèmes concernant l’eau potable: le puits, le système de pompage ou le traitement de l’eau.

    Nos services couvrent les installations neuves bien sûr, mais une grande part de nos activités se concentrent sur les installations existantes soit l’entretien, la réparation et le nettoyage de puits artésien et de surface. Nous offrons des systèmes de pompage personnalisés, l’installation et la réparation de pompe ainsi que l’installation de système de traitement d’eau adapté aux besoins du client. Bref tout ce qui concerne l’eau potable, du puits au robinet!

    Nous nous distinguons entre autres par notre spécialisation dans les travaux sur les puits existants. Chaque année, nous optimisons nos techniques et dans la mesure du possible et nous travaillons avec ce que le client a déjà. Nous réhabilitons donc les puits au lieu d’en forer de nouveaux, nous modifions les systèmes de pompage ou de traitement de l’eau plutôt que de les remplacer. Au final, le portefeuille et le moral de nos clients s’en portent beaucoup mieux.

     

    Comment repérez-vous les sources d’eau?

    Roch et Nancy : À l’aide d’une baguette de bois (rire)! Bien qu’il y ait plusieurs sceptiques quant à l’utilisation de baguette de bois pour repérer des veines d’eau dans le sol, nous obtenons de bons résultats depuis des dizaines d’années, donc nous continuons d’utiliser cette méthode. C’est folklorique, mais nous continuons la tradition. Ça ajoute du mystère et de la profondeur au métier de sourcier qui date du XVIIe siècle.

     

    Quels sont les défis auxquels vous faites face?

    Roch et Nancy : La plus grande difficulté à laquelle nous faisons face est la recherche de main-d’œuvre qualifiée. Il n’existe aucune formation ou diplôme menant au métier de puisatier ou même de technicien en eau potable. C’est compliqué de trouver une personne en bonne forme physique qui connait la plomberie, l’électricité, qui est capable de travailler à -30 °C et à +30 °C, qui possède le permis de classe 3 pour le transport de matière dangereuse, etc. Nous devons donc former les techniciens presque à partir de zéro et la formation se poursuit pendant des années.

    Un autre défi est la rapidité de notre réponse au client. Notre réalité est que l’eau est un besoin essentiel à tous et nous devons réagir en urgence alors nous devons avoir de la main-d’œuvre, l’équipement et l’inventaire nécessaire disponible. Au-delà des familles qui ont besoin d’eau pour leurs besoins, il y a des fermiers, des restaurants, des hôtels, des terrains de camping qui nous appellent parce qu’il n’y a plus d’eau. Pour eux, ce sont leurs entreprises qui sont en péril.

     

    Y a-t-il des risques liés à votre domaine?

    Roch et Nancy :  Nous travaillons dans l’inconnu. La nature exacte du sol à l’endroit où nous creusons nous est invisible tout au long des travaux. Frapperons-nous un ancien solage de maison, une vieille voiture enterrée, une strate de roc mou et friable, une veine d’eau opaque ou même trouverons-nous une seule goutte d’eau? Chaque puits a le potentiel d’être une boîte à surprise. Comme tout métier manuel impliquant de la machinerie, il existe des dangers réels puisque nous travaillons avec de l’eau, de l’électricité et de la machinerie lourde.

     

    En quoi votre courtier d’assurance indépendant vous aide-t-il?

    Roch et Nancy : De par son indépendance, notre courtier AMR Assurance Multi-Risques nous aide à dénicher la meilleure prime. De plus, il s’assure que toutes les conditions au contrat d’assurance soient justes et bien comprises. Comme nous sommes toujours à risque de briser quelque chose chez nos clients, notre assurance responsabilité est très importante. Nous devons être certains qu’elle répond bien à nos besoins. Accompagné de AMR Assurances Multi-Risques, nous sommes en confiance en plus d’économiser.

     

    Groupe Roch Bernier http://www.eaubernier.com/