• Étude de cas | Lupin Graveline, co-propriétaire de l’agence Cake Communication

    14 octobre 2019Christopher Johnson

    Pour son étude de cas du mois d’octobre, Assurances Multi-Risques vous présente l’histoire du sinistre vécu par Lupin Graveline, programmeur et co-propriétaire de l’agence Cake Communication à Sherbrooke.

    Découvrez comment les bons conseils d’Assurances Multi-Risques lui ont sauvé la mise!

    Voici son histoire :

    Quel sinistre avez-vous vécu?

    Lupin : Ça s’est passé durant une nuit de septembre 2016. Je me suis réveillé, puis j’ai entendu un bruit d’eau qui coule.

    Au départ, j’ai cru que c’était mon fils qui prenait sa douche, mais lorsque j’ai regardé mon réveille-matin et que j’ai vu qu’il n’était que 5h du matin,  j’ai trouvé la situation un peu bizarre! Je me suis levé à moitié endormi pour aller à la salle de bain, et lorsque j’ai ouvert la porte… je me suis rendu compte de la catastrophe.

    Une vague d’eau est sortie de la pièce au moment où j’ai ouvert la porte. J’en avais jusqu’au genou c’était épouvantable! Le « speedway » de la toilette avait sauté…

    Et comme la toilette d’où s’échappait l’eau se trouvait à l’étage, l’eau coulait du plafond au-dessus de la cuisine comme dans une douche. Les chambres, le sous-sol, il y avait de l’eau partout. Une rivière s’était formée dans mes escaliers!

    Comment AMR vous a-t-il aidé lorsque votre sinistre est survenu?

    Lupin : À vrai dire, AMR m’a grandement aidé avant même que ne survienne mon dégât d’eau! J’avais pris la décision de changer d’assureur et de faire affaire avec un courtier indépendant pour être mieux conseillé. Je voulais également m’assurer d’avoir la meilleure couverture possible au meilleur prix.

    Mon ancien contrat d’assurance ne me protégeait pas bien contre les dégâts d’eau et je ne le savais même pas! Alors j’ai suivi les conseils d’AMR; j’ai opté pour un autre assureur et j’ai opté pour de meilleures protections pour mon assurance habitation. Si AMR ne m’avait pas conseillé de la sorte, je me serais retrouvé avec une maison complète à rénover à mes frais… Autant dire qu’ils m’ont sauvé d’une situation catastrophique!

    Et après le sinistre? Comment votre conseiller chez AMR a-t-il géré la situation?

    Lupin : La situation a été gérée d’une main de maître. Je n’ai jamais eu à me justifier auprès de mon assureur ni à passer des heures au téléphone à tout organiser pour les rénovations. Tout a été pris en charge; de la location d’une maison pour les trois mois qu’ont nécessité les réparations, les rénovations en elles-mêmes, les matériaux, tout!

    Vivre un tel sinistre est déjà assez difficile sur le moral, je n’aurais pas apprécié devoir me battre avec mon assureur pour être indemnisé ou gérer la situation moi-même. Avoir un courtier d’assurance indépendant a vraiment fait toute la différence.

    Conclusion?

    L’expertise et les conseils d’un courtier indépendant, ça n’a pas de prix!