• « Il est important d’avoir au moins le minimum en assurance! »

    28 août 2020Christopher Johnson

    Cette semaine, nous avons discuté avec Elsa Couture, stagiaire en tant que courtier d’assurance indépendant chez AMR. Voici ce qu’elle avait à nous dire à propos de son nouveau métier et de sa nouvelle équipe!

    Comment s’est déroulée ta formation chez Assurances Multi-Risques?

    Elsa : J’ai débuté ma formation en février et il ne me restait que les examens à faire, puis il y a eu le confinement. Les examens ont donc été annulés, tout est resté sur la glace pendant un petit moment. Je suis revenue en juin, j’ai pu passer mes examens et je suis présentement dans l’attente de mes résultats!

    Donc en attendant d’avoir ma certification, je continue comme stagiaire. Ensuite je pourrai travailler comme courtier d’assurance. J’ai vraiment hâte!

    Pourquoi as-tu choisi de devenir courtier d’assurance indépendant chez AMR ?

     Elsa : À la base, j’ai fait des études en dessins de bâtiments, puis j’ai travaillé en télécommunication. C’est ma cousine, qui elle travaille chez AMR, qui m’a parlé du métier de courtier. Un jour elle m’a demandé si j’étais heureuse dans mon travail, si j’étais épanouie, etc., puis elle m’a dit qu’AMR était en période de recrutement et qu’ils offraient la formation.

    J’ai trouvé ça super intéressant, mais je ne connaissais rien au monde des assurances. Je suis vraiment parti de zéro! J’ai passé une entrevue, et ça a cliqué tout de suite avec les patrons, et avec l’équipe aussi. Tout le monde était super gentil et accueillant. Donc c’est ça, j’ai décidé de faire le saut et de voir où cela allait m’emmener. Je ne regrette vraiment pas ma décision!

    Avant de débuter ta formation, les assurances pour toi c’étaient :

    Elsa : C’était de se protéger contre un sinistre, mais pour dire à quel point je viens de loin, je ne connaissais pas la différence exacte entre un représentant ou un agent d’assurance et un courtier. J’ai vraiment réalisé que le travail était complètement différent, que c’étaient des métiers à part.

    Ma vision des assurances a complètement changé! Je réalise aujourd’hui à quel point les assurances c’est important, et je réalise aussi que beaucoup trop de gens sous-estiment leur importance. Ils se disent : « bah, les assurances, s’il arrive quelque chose, je gèrerai rendu là », mais ils ne se rendent pas compte à quel point ça peut être grave.

    Selon toi, quel est le plus grand avantage de faire affaire avec un courtier d’assurance indépendant?

    Elsa : C’est vraiment d’avoir un produit qui va convenir à nos besoins. Tout le monde est différent, les situations de chacun sont différentes alors les assurances doivent être personnalisées aux besoins de chacun. Les risques aussi sont différents d’une personne à l’autre.

    Nous, en travaillant avec plusieurs assureurs, c’est sûr qu’on peut trouver un assureur qui va combler tous les besoins d’un client en particulier. Parfois ils nous arrivent qu’un client soit refusé auprès des assureurs « standards », mais puisqu’on a plusieurs ressources, on arrive toujours à trouver une solution.

    Quel est le problème d’assurance le plus fréquent à ton avis ?

    Elsa : Souvent les gens ne savent pas à quel point une interruption d’assurance peut avoir une influence importante sur sa capacité à être assuré. Plusieurs clients nous appellent après avoir été un peu négligents de ce côté-là, par exemple, les propriétaires d’une maison ou d’un condo qui appellent pour faire assurer leur domicile un an ou plus après en avoir fait l’acquisition pourraient rester vraiment surpris de ne trouver aucun assureur qui accepte de les assurer.

    Ils ne se rendent pas vraiment compte de la gravité de leur situation; ils auraient pu tout perdre en cas de sinistre! Donc quand on réussit finalement à les assurer, le montant de leur prime est quand même plus élevé, parce que comme l’assureur sait qu’ils n’ont pas été assurés pendant un certain moment, ça augmente le risque évidemment.

    Ton meilleur conseil d’assurance serait :

    Elsa : Je dirais, par rapport à ce que je viens de dire, qu’il est important d’avoir au moins le minimum en assurance. Si les gens ne souhaitent pas protéger leur bien, du moins, ils peuvent protéger les autres avec la responsabilité civile.

    Parce que si quelqu’un met le feu accidentellement à son appartement, et que c’est le bloc en entier qui part en fumée, le propriétaire du bloc et tous les autres habitants se retourneront contre cette personne pour lui demander réparation, et ça coûte excessivement cher… On ne peut pas simplement se dire : « je ne possède rien de valeur, je n’ai pas besoin d’assurance »!

    .

    .

    .

    Si toi aussi, tu as envie de devenir courtier d’assurance et de faire partie d’une belle gang, envoie ton CV!

    APPLIQUE ICI!