• S’assurer après une faillite

    2 avril 2018Christopher Johnson

    La vie est parfois parsemée d’embûches : deuil, perte d’emploi, séparation. Et lorsqu’elles s’enchaînent, nous empruntons parfois un chemin plus sinueux qui nous mène bien malgré nous vers une situation financière plus difficile, voire insurmontable. Déclarer faillite est une décision difficile mais parfois inévitable malgré les conséquences qu’elle aura sur notre vie. Et les assurances font partie des aspects touchés par ce dernier recours. Si vous faites face à une telle situation, sachez que chez Assurances Multi-Risques, nous ne sommes pas là pour vous juger, mais plutôt pour vous éclairer sur les impacts d’une faillite sur vos assurances, et surtout, vous outiller pour vous permettre de mieux vous assurer après une faillite.

     

    Refus des assureurs d’assurer les personnes en faillite : pourquoi ?

    Plusieurs raisons peuvent expliquer ce refus des assureurs de couvrir une personne ayant déclaré faillite. Cela peut vous sembler injuste, voire discriminatoire ! Mais cette décision a des motifs, et en tant que courtier d’assurance, notre objectif est de vous les faire comprendre.

    Les compagnies d’assurance établissent leurs critères d’acceptation en fonction du risque et de leur expérience passée. Vous l’aurez peut-être compris : aux yeux de plusieurs assureurs, un individu ayant des difficultés financières représente pour lui des probabilités de devoir dépenser plus élevées. En ce sens, la capacité d’une personne en faillite à investir en prévention, c’est-à-dire dans un bon entretien de son automobile ou de sa résidence, par exemple, sera beaucoup moins élevée que quelqu’un ayant de saines finances. Il a donc plus de chance de devoir faire une réclamation auprès de son assureur en cas de pépin dans le futur ! Dans un même ordre d’idées, nous vous recommandons de lire un article précèdent expliquant pourquoi plusieurs assureurs automobile et habitation vérifient votre cote de crédit avant de décider de vous assurer ou pas.

    Bref, pour un assureur, l’endettement et la cote de crédit viennent augmenter ses risques, ce qui explique ce refus d’assurer ces personnes, et ce, même si elles n’ont jamais fait de réclamations dans le passé. En effet, pour instaurer ses critères d’acceptation, un assureur ne regarde pas chaque situation individuellement, mais plutôt l’ensemble, et choisi en fonction de statistiques. Malheureusement, les chiffres ne jouent pas en faveur des gens ayant fait faillite.

     

    Alors, comment s’assurer après une faillite ?

    Tout d’abord, nous vous recommandons fortement d’aviser votre assureur si vous êtes en processus de faire faillite ou si vous avez fait faillite, que la question vous soit posée directement ou non. Vous éviterez ainsi problème d’assurance et réclamation non recevable ! Oui, un de nos meilleurs conseils reste encore et toujours la transparence ! Dites la vérité à votre assureur : à court terme, cela sera peut-être moins payant pour vous, mais faites-nous confiance, à long terme et en cas de réclamation, vous serez gagnant et content d’avoir fait une déclaration véridique à votre assureur automobile et habitation. Et si vous ne parvenez pas à vous assurer en raison de votre situation financière précaire, nous vous recommandons fortement de contacter un courtier d’assurance indépendant spécialisé dans votre type de dossier.

    De plus, nous vous recommandons d’éviter les prêts automobiles à taux d’intérêt élevé parfois alléchants puisque cela vous nuira, tant pour votre prime d’assurance automobile que pour vos finances personnelles. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de lire un de nos précédents articles sur la 2e chance au crédit.

     

    En terminant, nous sommes conscients des difficultés qu’occasionne une faillite financière, et parmi elles, le lourd fardeau de devoir tout recommencer à zéro avec vos fournisseurs, dont votre compagnie d’assurance. Certes, vous ne pouvez pas changer le passé, mais vous contrôler maintenant votre futur. Profitez de cette expérience pour grandir et n’ayez pas peur de consulter des professionnels – comme un courtier d’assurance indépendant – qui pourront vous encadrer et vous aider à vous dégager de cette lourde charge et à retrouver la légèreté de la vie.