• Zones scolaires et infractions : quelles sont les conséquences sur votre assurance automobile?

    26 août 2019Christopher Johnson

    C’est le moment de l’année (si l’on exclut Noël!) où les enfants sont le plus fébriles. Et oui! C’est déjà la rentrée des classes! Cela veut aussi dire que la surveillance policière est significativement accrue en période scolaire. Et même si cela est pour le bien le tous, personne n’aime recevoir une amende!

     

    Dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite vous conscientiser sur la sécurité au volant en cette période de rentrée scolaire, et vous informer sur les conséquences d’une infraction sur votre prime d’assurance automobile.

    Alors si vous souhaitez économiser et vous éviter des ennuis, lisez ce qui suit!

     

    Règlementation en zone scolaire 

     

    Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici une petite piqûre de rappel concernant les normes à respecter en zone scolaire :

     

    • De septembre à juin, de 7h à 17h, la limite de vitesse en zone scolaire est de 30 km/h. Et si vous excédez cette vitesse, votre amende sera doublée de sorte que si vous conduisez à 50 km/h, vous recevrez une amende de 200$ et vous perdrez 1 point d’inaptitude. En effet, cette nouvelle disposition de loi au Code de la sécurité routière est entrée en vigueur dans l’ensemble du Québec le 1er août 2019.

     

    • Respectez la priorité aux piétons ou aux cyclistes à une intersection (2 points d’inaptitude)

     

    • Se conformer aux ordres d’un signaleur routier, d’un agent de la paix ou d’un brigadier scolaire (4 points d’inaptitude et 200$ à 400$ d’amende)

     

    • Arrêt obligatoire à l’approche d’un autobus ou d’un minibus scolaire dont les feux intermittents ou le signal d’arrêt fonctionnent (9 points d’inaptitude et 200$ à 300$ d’amende), et ce, dans les deux sens de la circulation.

     

    Vous devez donc redoubler de prudence lorsque vous conduisez en zone scolaire. D’abord et avant tout pour assurer la sécurité des écoliers puis la vôtre, et pour vous éviter de malencontreuses contraventions!

     

    Contraventions et assurance automobile

     

    Si vous recevez une amende, non seulement devrez-vous débourser une somme relativement importante pour payer cette dernière, mais le montant annuel de votre permis de conduire ainsi que le montant de votre prime d’assurance automobile sera également impacté.

     

    En effet, la Société d’assurance automobile du Québec module le coût du renouvellement de votre permis de conduire en fonction du nombre de points d’inaptitudes perdus au cours de la dernière année. Dans un même ordre d’idées, les assureurs établissent le montant de votre prime en fonction des sinistres passés et des risques futurs.

     

    Pourquoi? Car un assuré ayant déjà reçu plusieurs contraventions sera plus enclin à enfreindre le Code de la route à nouveau, et donc, plus à risque de causer un accident pour lequel il devra faire une réclamation auprès de son assureur qui lui, devra débourser les frais encourus. Même si certains assureurs peuvent pardonner un certain nombre d’amendes, une seule contravention vous empêchera de bénéficier d’un rabais parfois accordé à ceux qui ont un dossier vierge.

     

    Et certains assureurs pourraient même refuser de vous assurer…

     

    Chez Assurances Multi-Risques, nous recevons chaque jour des appels de nouveaux clients, car ceux-ci sont incapables de s’assurer en raison de multiples contraventions à leur actif ou à la suite d’une suspension de leur permis. Pour plus de détails à ce sujet, nous vous conseillons de lire notre article sur le sujet.

     

    Faites preuve de transparence

     

    Même s’il peut être tentant de cacher certaines contraventions reçues à votre assureur dans l’espoir de réaliser quelques économies, nous vous recommandons plutôt de faire preuve de transparence. Vous devez déclarer auprès de celui-ci, toute infraction pour laquelle vous avez été pénalisé.

     

    En effet, si vous cachez une ou plusieurs contraventions à votre assureur, et qu’il inscrit à tort la mention « aucun conducteur n’a été coupable de plus de X infractions au code de la sécurité routière depuis trois ans » ou « aucun conducteur n’a subi de suspension de permis de conduire depuis trois ans » à votre dossier au moment d’assurer votre véhicule, cela pourrait avoir de graves conséquences si votre assureur venait à le découvrir…

     

    Alors mieux vaut prévenir que guérir!

     

    Notre meilleur conseil? Soyez prudent et respectez le Code de la route, surtout en zone scolaire! Il en va de la sécurité des enfants et de la santé de votre portefeuille. Et si vous avez été tannant, sachez qu’Assurances Multi-Risques saura vous conseiller en matière d’assurance automobile!