• Une assurance automobile pour votre enfant

    16 mars 2016Christopher Johnson

    Votre enfant vient d’obtenir son permis de conduire probatoire et souhaite emprunter votre véhicule. Avant de prêter votre véhicule, ne prenez pas de risques inutiles. Bien que votre premier réflexe soit possiblement de ne pas déclarer votre enfant sur votre police d’assurance automobile dans le but d’éviter une hausse de votre prime, Assurances Multi-Risques vous conseille d’aviser immédiatement votre assureur automobile ou votre courtier d’assurance afin d’éviter des tracas en cas de réclamation.

    Quelle conséquence pouvez-vous subir en omettant d’ajouter votre enfant comme conducteur sur vos assurances automobile ?

    Si votre assureur automobile prouve que vous avez effectué une fausse déclaration, ce dernier peut refuser de vous indemniser en cas de réclamation. Toutefois, dans la grande majorité du temps, votre assureur automobile invoquera, en cas de réclamation, l’article 2411 du CcQ. Cet article stipule que votre assureur est tenu de vous indemniser en fonction de votre prime d’assurance perçue versus ce que vous auriez dû normalement payer s’il avait été informé de l’ajout de votre enfant comme conducteur occasionnel ou principal. Sachez également que l’article 2411 ne s’applique pas uniquement sur une assurance automobile, mais bien sur tous les types d’assurance et les changements que votre assureur peuvent subir.

     

    Supposons que votre prime d’assurance automobile annuelle est de 500 $. Si vous aviez ajouté votre enfant comme conducteur occasionnel, la prime d’assurance serait de 1 000 $. Votre assureur vous indemnisera en fonction de la prime payée versus la prime qu’il aurait dû recevoir tout en tenant compte des dommages.

    Un petit calcul tout simple :

    Prime perçue : 500 $

    Prime que votre assureur aurait dû recevoir : 1 000 $

    Sinistre/Dommages : 20 000 $

    500 $ / 1 000$ X Sinistre (20 000 $) = 10 000$ – franchise

     

    En tant que courtier d’assurance, l’objectif d’Assurances Multi-Risques est de vous fournir les conseils adéquats et vous faire prendre conscience des conséquences d’un tel oubli. En oubliant ou en omettant volontairement d’ajouter votre enfant comme conducteur occasionnel ou principal, vous devrez assumer une perte financière de 10 000 $.  Nous sommes persuadés que vous ne voudriez pas prendre un tel risque financier.

     

    Voici quelques trucs pour éviter une hausse significative de votre prime lorsque vous ajoutez votre enfant sur votre police d’assurance automobile :

    • Contactez un courtier d’assurance afin de trouver un assureur offrant des polices adéquates pour les jeunes conducteurs;
    • Augmentez vos franchises;
    • Trouvez un assureur qui offre la télématique, technologie permettant d’évaluer le comportement du conducteur
    • Prêtez votre véhicule le moins récent à votre enfant et ajoutez une exclusion sur votre véhicule le plus récent.

     

    En terminant, contactez immédiatement votre courtier d’assurance ou votre assureur automobile dès que votre enfant obtient son permis de conduire. Vous éviterez bien des soucis, autant pour vous que pour votre enfant.