Responsabilité civile

La protection Responsabilité civile est obligatoire pour tous les propriétaires de véhicules. Cette protection vous suit pas à pas et vous protège en cas de dommages involontaires causés par votre véhicule à d’autres personnes ou à leur véhicule. Nous recommandons d’augmenter votre responsabilité civile si vous conduisez à l’extérieur du Québec et du Canada.

Tous risques

La protection Tous risques inclut les accidents sans collision ni versement et les collision et versements. C’est la protection la plus complète.

Collision ou versement (impact avec un véhicule)

Comme son nom le dit, cette protection vous assure en cas de collision avec un autre véhicule ou en cas de versement. Avec cette protection, les coûts de réparation et les coûts de remplacement suite aux dommages matériels engendrés à votre véhicule (basé sur la valeur le jour du sinistre) seront couverts. Cette protection s’applique si vous entrez en collision avec une autre voiture, avec le sol, avec un objet au sol ou si votre véhicule est renversé. 

Accidents sans collision ni versement

Ce type de protection assure votre véhicule en cas de pertes ou de dommages qui ne sont pas causés par une collision avec un autre véhicule. On parle de quels types d’accidents? Le vol ou les tentatives de vol, le vandalisme, les dommages causés par la chute d’arbres ou d’objets, les dommages causés par un animal (incluant une collision avec un chevreuil) et les dommages causés par la foudre, les vents violents, la montée des eaux, les tremblements de terre ou les incendies.

Responsabilité civile pour les véhicules n’appartenant pas à l’assuré

Cette protection couvre les dommages occasionnés à un véhicule loué ou emprunté à un tiers. Cette protection vous couvre que vous soyez au Canada ou aux États-Unis.

Autres options

Assurance de remplacement

Cette protection vous permet de bénéficier du remplacement de votre véhicule en cas de sinistre. Deux options s’offriront à vous. Vous pourrez choisir de remplacer votre véhicule par un autre de valeur équivalente ou obtenir une indemnité financière pour l’achat d’un véhicule de valeur équivalente de votre choix.

Assurance valeur à neuf

Cette protection vous permet de remplacer vos biens commerciaux qui ont été endommagés sans déduction pour la dépréciation. Le montant de la prime sera déterminé en fonction de la valeur à neuf. Il est important de tenir compte des exclusions mentionnées au contrat.

Privation de jouissance

Cette protection intervient si vous êtes privés de votre véhicule suite à un accident pour lequel vous n’êtes pas responsable ou si une panne grave vous empêche d’utiliser votre véhicule.

Assurance de personnes et frais médicaux

Cette protection vous indemnise en cas de décès ou de mutilations. Cette protection couvre vos frais médicaux et d’incapacité totale si vous subissez des dommages corporels lors d’un accident automobile.

Assistance routière

Cette protection vous assure d’avoir accès à un dépannage en cas d’accident ou de panne routière. En plus du dépannage, l’assistance routière peut également couvrir le remorquage, le déverrouillage des portières, le survoltage de la batterie, la pose d’un pneu de secours et l’approvisionnement en carburant.

Assistance juridique

L’assurance juridique vous permet de bénéficier d’une aide financière afin d’avoir accès rapidement à l’aide juridique de l’avocat de votre choix. Toujours dans l’optique de vous offrir la tranquillité d’esprit, cette protection supplémentaire vous assure que les honoraires seront couverts.

Assurer un véhicule particulier

Avec AMR, c’est pas compliqué ! Il suffit de demander.

Assurance véhicule modifié

Les modifications apportées à une automobile (peinture spéciale ou personnalisée, suspension abaissée, moteur modifié, transformation en autocaravane, conversion d’un moteur, etc.), même si elles ne sont qu’esthétiques, influencent votre contrat d’assurance. Toutes les modifications effectuées doivent être déclarées à votre assureur pour ne pas avoir de mauvaises surprises en cas d’incident.

Assurance véhicule accidenté

Véhicule ayant subi des dommages suite à un accident. Le vendeur du véhicule accidenté est dans l’obligation de signaler les dommages à l’acheteur. Certains assureurs acceptent d’assurer des véhicules gravement accidentés, à condition qu’une inspection soit réalisée par le Bureau d’Assurance du Canada.

Assurance voiture antique ou de collection

Ce sont les voitures âgées entre 25 et 30 ans qui sont considérées comme des véhicules antiques. Votre véhicule doit respecter certaines conditions afin d’être qualifée par un assureur comme étant un véhicule antique. Nos courtiers peuvent vous conseiller des protections propres aux véhicules antiques et vous offrir une bonne couverture en responsabilité civile.

Assurance voiture de luxe

Les voitures de marques telles que Bentley, Lamborghini, Maserati, Rolls-Royce ne peuvent pas être assurées par tous les assureurs puisque ceux-ci ne peuvent pas tous endosser le même degré de risques. Nos courtiers d’assurances indépendants connaissent la différence entre une automobile standard et une automobile de luxe. Ils sauront vous conseiller les protections appropriées.

Assurance véhicule loué

Les protections pour véhicules loués sont souvent limitées. Il est important de vérifier les limitations du contrat afin de ne pas avoir à débourser la différence de votre poche. En ajoutant une protection supplémentaire pour les dommages causés aux véhicules empruntés ou loués en cas d’accident dont vous seriez responsable, vous éviterez de payer des frais supplémentaires.

Assurance véhicule électrique

Vous possédez un véhicule électrique ou hybride? Vous profitez donc des avantages environnementaux qu’offrent ces véhicules et des remises gouvernementales vous ont sans doute été offertes pour cet achat écoresponsable. Au niveau des assurances, l’énergie utilisée pour utiliser votre automobile ne change rien. Toutefois, des avantages pourraient vous être offerts! Nos courtiers indépendants sauront vous diriger vers les assureurs offrant des tarifs attrayants!

Jeunes conducteurs - AMR

Jeune conducteur

Bien choisir son assurance auto

Peu importe le type de permis, — apprenti, probatoire ou le permis de conduire — chaque conducteur doit être assuré. Au delà de cette obligation, certains obstacles peuvent toutefois bloquer votre route.

Certains assureurs sont plus réticents à assurer de jeunes conducteurs ayant moins d’expérience en conduite automobile. Chez AMR, nos experts en assurance sont de bons conseils : ils sauront vous guider vers des protections d’assurances qui protègeront convenablement votre enfant et qui vous permettront d’économiser. Conseiller et rassurer, c’est ça notre métier!

Comment résilier mon contrat d’assurance auto?

Pour résilier votre contrat d’assurance auto, vous pouvez contacter votre courtier d’assurance AMR qui se chargera de faire les démarches auprès de votre compagnie d’assurance actuelle et de vous trouver, au besoin, un nouvel assureur qui correspond mieux à votre réalité ou à votre budget.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter cet article de blogue.

Combien de temps garder les papiers d’ assurance auto ?

Vous devriez conserver les papiers de votre assurance automobile pendant au moins un après l’expiration de votre police. Ceux-ci pourraient s’avérer utiles en cas de litige ou de différend avec votre compagnie d’assurance ou avec une autre partie impliquée dans un accident.

Les documents de règlement de sinistres, quant à eux, devraient être conservés pendant au moins sept ans, car certains litiges peuvent prendre plusieurs années à se régler.

Veuillez toutefois noter que les exigences peuvent varier selon les juridictions et les compagnies d’assurance, alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre courtier pour connaître les recommandations qui s’appliquent à votre situation unique!

Comment fonctionnent les assurances auto ?

Afin de protéger les conducteurs financièrement en cas d’accidents de voiture, les compagnies d’assurance évaluent les risques associés à chaque conducteur et à leur véhicule, puis fixent des tarifs en fonction de ces évaluations.

S’il survient un accident, les assurés peuvent faire une réclamation auprès de leur compagnie d’assurance (par l’intermédiaire de leur courtier si applicable) et recevoir un montant pour couvrir – selon la police d’assurance auquel ils ont souscrit – les dommages matériels et corporels subis par l’autre partie impliquée dans l’accident dans le cas d’une assurance responsabilité civile (obligatoire) ou les dommages subis par les deux parties dans le cas d’une assurance tous risques (optionnelle).

À quoi sert une assurance auto ?

Une assurance auto sert à protéger les conducteurs contre les risques financiers liés aux accidents de voiture.

Au Québec, l’assurance auto comporte deux volets :

  1. Le chapitre A (obligatoire), ou l’assurance « juste d’un bord » comme on dit en langage populaire, qui couvre la responsabilité civile, c’est-à-dire les dommages matériels causés au véhicule d’autrui et corporels (qui ne seraient pas couverts par la SAAQ) causés à une autre personne.
  2. Le chapitre B (optionnel), aussi surnommé l’assurance « des deux bords », qui couvre, quant à lui, les dommages à votre propre véhicule.

Permis suspendu pour alcool au volant

Des complications bien plus importantes que vous croyez!

Il arrive à tout le monde de faire des erreurs. Seulement, certaines sont plus importantes que d’autres, notamment: conduire avec des facultés affaiblies, menant à un permis suspendu pour alcool ou drogues au volant. Dans certains cas, le conducteur peut même se faire retirer son permis.

On oublie souvent, lorsqu’on prend un petit verre avec des amis et qu’on prend ensuite le volant, que cette action, qu’on croit banale, peut avoir de graves conséquences.

Nous ne voulons pas ici banaliser ou encore être moralisateurs! Nous souhaitons toutefois rappeler l’importance de la sobriété au volant et vous rappeler par la même occasion les conséquences que peuvent avoir un permis suspendu pour alcool au volant sur votre dossier d’assurance.

Alcool au volant : les conséquences juridiques

Rappelons que le fait de conduire avec les facultés affaiblies constitue une infraction criminelle. Bien entendu, en vertu du Code criminel, si vous êtes reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool, vous devrez faire face à des conséquences juridiques : par exemple, une alcoolémie de supérieur à 80 mg ou plus par 100 ml de sang entraîne une suspension de permis pour une période de 90 jours.

Soulignons que par voiture, nous entendons ici tout véhicule à moteur. Ainsi, la même loi s’applique, que vous conduisiez une voiture, une moto, un véhicule récréatif, un bateau ou tout autre véhicule à moteur.

Mais saviez-vous qu’il y a un nombre impressionnant de conséquences supplémentaires?

Les conséquences monétaires

Une suspension de permis a des conséquences financières importantes qu’on ne soupçonne pas toujours. D’abord il y a bien sûr l’amende qui s’élève à 1 000 $ lorsque vous êtes arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies.

Si le policier le juge nécessaire, et selon le taux d’alcool dans votre sang, on pourrait vous retirer votre permis de conduire et votre voiture pourrait être remorquée sur le champ. Des frais d’au moins 80 $ pour le remorquage et de 15 $ par jour pour la remise de votre voiture à la fourrière s’ajouteront.

Sans véhicule pour effectuer vos différents déplacements vous devrez compter sur vos parents et amis ou encore vous déplacer en transport en commun ou en taxi. Cette dernière option pourrait s’avérer fort coûteuse.

Si votre dossier devait se rendre devant les tribunaux, la facture pour votre défense pourrait être très salée. Et nous venons de vous évoquer seulement la pointe de l’iceberg! Il y a également les conséquences entourant votre police d’assurance.

Alcool au volant : et l’assurance dans tout ça?

Si vous êtes reconnu coupable d’avoir conduit sous l’influence de l’alcool (ou des drogues), il est fort à parier que votre assureur préfère annuler votre contrat d’assurance automobile pour « aggravation de risques ».

Il n’est pas impossible de trouver un nouvel assureur. Cependant, cette démarche peut devenir très laborieuse et, encore une fois, coûteuse! Il vous faudra dénicher un assureur spécialisé dans les dossiers dits « sous-standards ». La prime que vous devrez payer sera beaucoup plus élevée et les protections dont vous bénéficierez seront beaucoup plus limitées.

Comment un courtier indépendant peut-il vous aider?

Afin de vous simplifier la vie, un courtier d’assurance indépendant spécialisé dans les dossiers sous-standards. Il sera en mesure de trouver pour vous la police la mieux adaptée à votre situation et à votre budget.

De plus, le courtier indépendant s’y connaît en assurance! Il peut donc vous conseiller afin de vous conseiller le mieux possible afin de vous faire économiser, malgré tout.

Il pourra comparer pour vous le prix de polices de divers assureurs. Ayez en mains votre dossier de la SAAQ. Ceci facilitera votre recherche d’un bon assureur qui acceptera votre dossier.

Votre courtier indépendant vous conseillera sans doute également d’augmenter vos franchises. Cela fera diminuer le prix de votre prime d’assurance auto.

Malgré votre écart de conduite, vous estimez de manière générale être un bon conducteur. Certains assureurs utilisent la télématique, une application qui répertorie les habitudes de conduite, bonnes et moins bonnes. Cette technique peut vous permettre d’économiser.

Enfin, dites la vérité! Cela vous évitera plusieurs problèmes d’assurance dans le futur;

Faire affaire avec un courtier d’assurance indépendant est une démarche qui vous fera sauver temps, argent et bien des maux de tête!

 

 

Comment diminuer votre prime d’assurance auto

Dans la vie de tous les jours, nous avons tous un budget à respecter. Voici quelques trucs pour faire diminuer votre prime d’assurance automobile.

  • Contactez tout d’abord un courtier d’assurance qui sera en mesure de magasiner pour vous le meilleur rapport qualité-prix auprès de plusieurs compagnies d’assurance.
  • Faites une mise à jour avec votre agent d’assurance ou votre courtier. Voici des informations qui peuvent influencer votre prime d’assurance automobile :
    • Votre kilométrage annuel;
    • Votre kilométrage pour se rendre au travail;
    • L’usage de votre véhicule. Par exemple, si vous aviez une utilisation pour affaires dans le passé et que vous ne faites plus la même utilisation, il est important d’aviser votre professionnel en assurance;
    • Un changement d’emploi;
    • Un changement d’adresse;
    • Des ajouts ou des suppressions de conducteurs. Par exemple, si vous aviez un jeune conducteur et qu’il a maintenant son assurance automobile à lui, nous vous conseillons de l’enlever de votre contrat d’assurance.
  • Augmentez vos franchises, cela risque de diminuer votre prime.
  • Installez un système d’alarme tel qu’un système de repérage ou de burinage si votre prime d’assurance pour la section assurance sans collision est élevée.
  • Diminuez vos protections si vous jugez que votre prime d’assurance est trop élevée versus la valeur de votre véhicule.
  • Regroupez vos véhicules avec le même assureur pour profitez du rabais pluralité de véhicules. Si votre conjoint ou conjointe assure son véhicule auprès d’un assureur différent.
  • Regroupez votre assurance habitation avec le même assureur que votre assurance automobile afin de bénéficier d’un rabais potentiel sur votre prime d’assurance automobile.
  • Évitez de faire de petites réclamations.
  • Bénéficiez de certains rabais et protection sur votre assurance automobile avec Intact Assurance si vous êtes âgés de plus de 50 ans et êtes membres de la Fadoq.
  • Saviez-vous que certains assureurs accordent des rabais reliés à votre stabilité financière (cote de crédit). Donc, un bon dossier de crédit fera diminuer votre prime d’assurance automobile
  • Utilisez la télématique pour faire diminuer votre prime d’assurance automobile. Néanmoins, ce ne sont pas tous les assureurs qui offrent cet outil, ce dernier étant relativement nouveau dans le marché de l’assurance.
  • Ayez une conduite prudente, ceci restera toujours la meilleure façon de réduire votre prime.

En terminant, vous pouvez constater qu’il existe plusieurs moyens pour faire diminuer votre prime d’assurance automobile. Certaines compagnies d’assurances offrent des rabais que d’autres n’offrent pas et cela peut devenir complexe pour vous de magasiner votre assurance automobile et de vous assurer que vous bénéficiez de tous les rabais auxquels vous avez droit. Nous vous conseillons de contacter un courtier d’assurance afin que vous puissiez maximiser votre assurance automobile.

Quelques trucs pour prévenir le vol automobile

Lorsque vous vous procurez une assurance automobile, vous vous assurez pour différents risques tels qu’un accident ou un vol. Malheureusement, même si vous possédez un bon dossier en tant que conducteur, une donnée est certaine : plus il y a de vols d’autos, plus vos primes d’assurance automobile augmentent.

Selon le Bureau d’assurance du Canada, le vol automobile coûte très cher aux Canadiens. 542 millions sont déboursés par les assureurs pour remplacer ou réparer les automobiles volées et 250 millions sont engendrés pour couvrir les frais des services des policiers, tribunaux et services pénitenciers.

En tant que courtier en assurance de dommages, nous jugeons important de vous informer sur cette réalité et de vous conseiller afin de réduire le risque de vol pour votre véhicule et ainsi vous éviter de possibles problèmes financiers ou moraux.

Voici les véhicules les plus volés au Québec en 2014 selon le Bureau d’Assurance du Canada :

  1. Lexus Rx350 AWD 2013
  2. Ford F250 SD 4WD 2006
  3. Toyota FJ Cruiser 2008
  4. Subaru Impreza WRX 2004
  5. Toyota Highlander 4WD 2010
  6. Honda Civic 2DR Coupé 1999
  7. Lexus Rx350 AWD 2012
  8. Toyota 4Runner 4WD 2010
  9. Toyota Rav4 2WD 2009
  10. Lexus Rx350 AWD 2010

 

Vous désirez être proactif et prendre les moyens nécessaires pour contrer le vol automobile? Assurances Multi-Risques vous propose quelques conseils pour diminuer les risques de vols :

  • Verrouillez les portes de votre véhicule;
  • Ne laissez pas vos clés dans votre véhicule et ce, même s’il est stationné dans votre garage;
  • Évitez de laisser des objets de valeur à des endroits visibles dans votre véhicule (ordinateur, GPS, iPod);
  • Installez un système de repérage TAG ou un système de burinage tel que Sherlock;
  • Stationnez-vous à des endroits visibles et éclairés.

 

Même si vous suivez à la lettre tous les conseils cités plus haut, personne n’est à l’abri d’un vol automobile. Toutefois, si vous êtes vigilant, vous diminuerez le risque de vol et ainsi réduirez les chances de faire une réclamation à votre assureur. Contactez un courtier d’assurances si vous désirez obtenir davantage de conseils pour diminuer les risques de vol de votre véhicule et vous assurez de bénéficier de tous les rabais pour votre automobile.

Une assurance automobile pour votre enfant

Votre enfant vient d’obtenir son permis de conduire probatoire et souhaite emprunter votre véhicule. Avant de prêter votre véhicule, ne prenez pas de risques inutiles. Bien que votre premier réflexe soit possiblement de ne pas déclarer votre enfant sur votre police d’assurance automobile dans le but d’éviter une hausse de votre prime, Assurances Multi-Risques vous conseille d’aviser immédiatement votre assureur automobile ou votre courtier d’assurance afin d’éviter des tracas en cas de réclamation.

Quelle conséquence pouvez-vous subir en omettant d’ajouter votre enfant comme conducteur sur vos assurances automobile ?

Si votre assureur automobile prouve que vous avez effectué une fausse déclaration, ce dernier peut refuser de vous indemniser en cas de réclamation. Toutefois, dans la grande majorité du temps, votre assureur automobile invoquera, en cas de réclamation, l’article 2411 du CcQ. Cet article stipule que votre assureur est tenu de vous indemniser en fonction de votre prime d’assurance perçue versus ce que vous auriez dû normalement payer s’il avait été informé de l’ajout de votre enfant comme conducteur occasionnel ou principal. Sachez également que l’article 2411 ne s’applique pas uniquement sur une assurance automobile, mais bien sur tous les types d’assurance et les changements que votre assureur peut subir.

Supposons que votre prime d’assurance automobile annuelle est de 500 $. Si vous aviez ajouté votre enfant comme conducteur occasionnel, la prime d’assurance serait de 1 000 $. Votre assureur vous indemnisera en fonction de la prime payée versus la prime qu’il aurait dû recevoir tout en tenant compte des dommages.

Un petit calcul tout simple :

Prime perçue : 500 $

Prime que votre assureur aurait dû recevoir : 1 000 $

Sinistre/Dommages : 20 000 $

500 $ / 1 000$ X Sinistre (20 000 $) = 10 000$ – franchise

En tant que courtier d’assurance, l’objectif d’Assurances Multi-Risques est de vous fournir les conseils adéquats et vous faire prendre conscience des conséquences d’un tel oubli. En oubliant ou en omettant volontairement d’ajouter votre enfant comme conducteur occasionnel ou principal, vous devrez assumer une perte financière de 10 000 $.  Nous sommes persuadés que vous ne voudriez pas prendre un tel risque financier.

Voici quelques trucs pour éviter une hausse significative de votre prime lorsque vous ajoutez votre enfant sur votre police d’assurance automobile :

  • Contactez un courtier d’assurance afin de trouver un assureur offrant des polices adéquates pour les jeunes conducteurs;
  • Augmentez vos franchises;
  • Trouvez un assureur qui offre la télématique, technologie permettant d’évaluer le comportement du conducteur
  • Prêtez votre véhicule le moins récent à votre enfant et ajoutez une exclusion sur votre véhicule le plus récent.

En terminant, contactez immédiatement votre courtier d’assurance ou votre assureur automobile dès que votre enfant obtient son permis de conduire. Vous vous éviterez bien des soucis, autant pour vous que pour votre enfant.

Dix conseils judicieux pour l’achat d’un nouveau véhicule

L’arrivée du printemps vous donne envie de changer votre véhicule. Envie d’une belle décapotable ? La petite voiture économique vert pomme vous titille depuis des lunes ? Vous voulez peut-être un VUS avec des sièges en cuir ?

Avant de procéder à l’achat d’un nouveau véhicule, vos courtiers chez Assurances Multi-Risques désirent vous offrir quelques conseils judicieux afin de ne pas effectuer un achat sur un coup de tête.

Dix conseils pour l’achat d’un véhicule:

  1. Si vous achetez un véhicule usagé, nous vous recommandons de faire inspecter le véhicule afin vous assurer que le véhicule est en bon état.
  2. Si vous achetez un véhicule usagé, vérifiez le certificat d’immatriculation et assurez-vous que le véhicule n’est pas un véhicule gravement accidenté (VGA). Sachez qu’un véhicule VGA n’a pas la même valeur qu’un véhicule usagé standard. De plus, certains assureurs n’assurent pas ce type de véhicule.
  3. Que ce soit un véhicule neuf ou usagé, prenez le temps de faire un essai routier pour tester la mécanique et pour mesurer votre degré de satisfaction quant à la conduite du véhicule.
  4. Comparez les prix du véhicule convoité en consultant le Web et en contactant plusieurs concessionnaires.
  5. Sollicitez l’aide de vos amis, de vos collègues ou de membres de votre famille sur les meilleurs endroits (et les meilleurs représentants des ventes) pour dénicher la bonne affaire.
  6. Soyez patient dans votre négociation avec le concessionnaire automobile. Bien que vous soyez probablement fébrile d’acheter la voiture de vos rêves, vous n’êtes pas obligé de vous le procurer à votre premier rendez-vous. Laissez-vous désirer et votre patience sera récompensée !
  7. Contactez votre courtier d’assurance ou votre assureur automobile afin de déterminer si le prix d’assurance pour votre nouveau véhicule cadre dans votre budget actuel.
  8. Évitez de prendre une assurance vie ou invalidité avec le concessionnaire automobile. Votre courtier d’assurance spécialisé en assurance vie s’avère un meilleur choix pour mettre à jour votre dossier.
  9. Si votre concessionnaire automobile vous propose de magasiner votre assurance automobile, refusez son aide. Un concessionnaire n’est pas autorisé à vous vendre une assurance automobile. Seul un représentant certifié peut recueillir vos informations et vous conseiller. Faites affaire avec un professionnel qui comprendra réellement vos besoins.
  10. Ne prenez pas non plus l’assurance de remplacement avec le garage. Nous vous recommandons fortement de contacter un courtier d’assurance ou un professionnel certifié en assurance qui sera en mesure de bien vous conseiller et de vous expliquer la différence entre la valeur à neuf de l’assureur et l’assurance de remplacement. Vous méritez d’obtenir des conseils d’un professionnel en matière d’assurance afin de prendre une décision éclairée sans avoir la pression d’un concessionnaire. Pour plus d’informations, consultez notre page sur l’assurance de remplacement :  https://multi-risques.com/particuliers/assurance-de-remplacement-fpq-5/

L’achat d’un nouveau véhicule ne doit pas être pris à la légère. Faites preuve de réflexion et de patience. Une sage décision vous évitera bien des tracas auprès de votre assureur automobile et ne causera pas de surprises dans votre budget. N’hésitez pas à contacter votre courtier d’assurance pour obtenir une soumission optimale pour votre nouveau véhicule.

L’achat d’un véhicule gravement accidenté et reconstruit : Un choix judicieux ?

La folie du printemps vous donne le goût de changer de voiture. Après quelques recherches sur le Web, vous trouvez le véhicule de vos rêves à un prix dérisoire. Vous apprenez toutefois que cette perle rare est un véhicule reconstruit. Flairez-vous la bonne affaire en vous procurant un VGA ? Assurances Multi-Risques désire vous conseiller afin de vous éviter bien des tracas, tant au niveau de vos assurances qu’au niveau financier.

Tout d’abord, il est important de savoir que peu de compagnies d’assurance offrent des protections pour les véhicules gravement accidentés. Avant même de faire l’acquisition du véhicule, consultez votre assureur ou votre courtier d’assurance afin de valider s’il est possible de couvrir votre véhicule. Si vous avez déjà acheté un VGA, n’oubliez pas de mentionner que votre véhicule est un VGA afin de vous éviter des problèmes en cas de réclamation. L’omission de ce détail pourrait résulter en un refus d’indemnisation de votre assureur.

La bonne nouvelle, c’est que certains assureurs accepteront de vous assurer, en exigeant toutefois une inspection de votre automobile certifiée par le Bureau d’Assurance du Canada.

Pourquoi les assureurs refusent d’assurer les véhicules reconstruits (VGA)?

Saviez-vous qu’au Québec, un véhicule est volé toutes les trente minutes ? En 2013, plus de 17 000 automobiles ont été volées. Année après année, les assureurs automobile déboursent des montants faramineux suite aux réclamations liées au vol des véhicules de leurs clients. Sachez que ces actes criminels ont une incidence directe sur vos primes d’assurance, même si vous n’avez jamais fait de réclamation pour ce type d’incident dans le passé.

Un des risques d’acheter un véhicule VGA est qu’il soit reconstitué de pièces volées. En assurant un véhicule de ce genre, la compagnie d’assurance prend également un risque. Mettez-vous dans la peau de l’assureur. Quelques mois auparavant, ce dernier débourse pour le vol d’une voiture. Pensez-vous qu’il assurerait un autre véhicule dont certaines pièces furent autrefois sur un véhicule déjà indemnisé ? Certains assureurs croient également qu’en refusant s’assurer ces véhicules, ils diminuent ainsi la valeur des pièces volées sur le marché noir et réduisent possiblement le nombre de vols à court, moyen ou long terme.

Est-ce que vous faites une bonne affaire en achetant un véhicule reconstruit (VGA)?

Lorsque vous achetez un véhicule VGA, le coût de ce dernier est plus bas que ce que l’on peut voir sur le marché des véhicules usagés. Il est donc tout à fait normal de prévoir qu’en cas de réclamation, votre indemnité recevable sera moins élevée qu’un véhicule standard. De plus, la dépréciation d’un véhicule VGA est plus importante qu’un véhicule standard.

Votre prime d’assurance pourrait également être plus élevée étant donné les risques encourus par les assureurs qui acceptent de couvrir les VGA. Renseignez-vous sur la prime d’un tel véhicule avec votre courtier d’assurance ou votre assureur. Vous éviterez ainsi les surprises en cours de route.

En rappel :

  • En confiant votre dossier à un courtier comme Assurances Multi-Risques, vous économiserez temps et argent, en plus de réduire votre stress, car nous nous occuperons de contacter les compagnies qui assurent ce type de véhicule.
  • Faites inspecter le véhicule par un garagiste de confiance.
  • Ayez du plaisir à sillonner les routes avec une voiture conforme et sécuritaire.

Contactez votre assureur automobile ou votre courtier d’assurance et faites-lui part de votre situation

1 819 791-1791Courriel