• Assurance habitation et chauffage au bois : ce qu’il faut savoir

    11 février 2019Christopher Johnson

    Quoi de plus réconfortant que de se réchauffer auprès d’un feu de foyer, chocolat chaud en main, après une journée à jouer dans la neige! Avec le froid glacial de nos hivers québécois, pas surprenant que plusieurs se tournent vers le chauffage au bois pour réchauffer leur maisonnée. Si vous possédez un appareil de chauffage au bois ou pensez à en faire l’installation, Assurances Multi-Risques souhaite vous partager, dans cet article, quelques conseils d’assurance habitation pour éviter tout problème en cas de réclamation.

    Installation d’un système de chauffage au bois : devez-vous aviser votre assureur?

    Selon le ministère de la Sécurité publique du Québec, il y aurait environ 235 incendies reliés à l’utilisation d’appareils de chauffage aux bois, incluant poêle et foyer. Ainsi, aux yeux de votre assureur habitation qui vous couvre en cas d’incendie, l’installation d’un poêle à bois ou d’un foyer vient augmenter les risques qu’un feu se déclare dans votre propriété. De ce fait, vous vous devez de déclarer à votre assureur habitation l’utilisation d’un système de chauffage au bois dans votre maison.

    Certes, l’ajout d’un poêle à bois ou d’un foyer dans votre propriété viendra augmenter le montant de votre prime d’assurance habitation. Mais ne pas le déclarer pourrait vous coûter bien plus cher en cas de sinistre que cette hausse!

    En effet, votre assureur pourrait décider de vous indemniser au prorata de la prime d’assurance habitation que vous avez réellement payée plutôt que selon ce que vous auriez dû payer si vous aviez déclaré votre système de chauffage au bois à l’assureur. Le montant de votre indemnisation sera donc moins élevé. Encore pire! Si votre assureur prouve qu’il n’assure aucune propriété chauffée aux bois, votre sinistre pourrait être non couvert.

    Bref, payer une surprime d’assurance pour l’usage d’un chauffage au bois en déclarant tout à votre assureur est plus sage pour vous et rendra la chaleur de votre poêle au bois d’autant plus réconfortante.

    L’importance d’informer votre municipalité

    Par ailleurs, nous vous conseillons aussi de contacter votre municipalité, car certaines villes au Québec, telles que Montréal, ont adopté un règlement interdisant le chauffage aux bois pour les constructions neuves. Il est donc toujours plus prudent de vous informer avant que l’achat et l’installation de votre foyer soit effectuée, et ce, tant auprès de votre municipalité que de votre assureur.

    Quelques conseils pour prévenir un incendie

    Malgré sa chaleur enveloppante et l’ambiance rassurante qu’il crée, un poêle à bois augmente les risques d’incendie. Afin de diminuer les probabilités de contacter votre assureur pour un sinistre relié au feu, voici quelques conseils de prévention :

    • Assurez-vous que votre appareil de chauffage respecte les normes d’homologation canadiennes (ULC, CSA, ITS, ETL) et qu’il comporte l’étiquette de conformité. Veillez aussi à ce que votre poêle porte bien l’homologation canadienne et pas l’américaine, puisque cela pourrait avoir un impact sur votre assurance habitation.
    • Faites installer votre poêle à bois par un professionnel membre de l’Association des professionnels du chauffage (APC) et informez-vous à votre compagnie d’assurance à propos de leur norme d’acceptation concernant les poêles à bois. Mieux vaut vérifier avant qu’après l’installation!
    • Assurez-vous que l’assise de votre plancher offre une protection contre les tisons qui s’échappent du poêle. Informez-vous aussi à votre assureur pour connaître ses exigences à ce sujet.
    • Nettoyez votre poêle à bois, et ce, au minimum une fois par année.
    • Faites ramoner votre cheminée par un ramoneur agréé chaque année.
    • Ne brûlez pas de déchets et assurez-vous de ne brûler que du bois.
    • Assurez-vous aussi que vos détecteurs de fumée fonctionnent et ayez un détecteur de monoxyde de carbone.

     

    En somme, pour que votre foyer au bois soit réellement synonyme de confort et de tranquillité d’esprit, voici deux règles d’or à respecter : d’abord, faites appel à des professionnels pour une installation en règle, puis, contactez un courtier d’assurance indépendant qui magasinera votre assurances à votre place afin que vous bénéficiez des protections adéquates au juste prix.