• Assurance habitation et chauffe-eau

    18 octobre 2021Christopher Johnson

    Êtes-vous couvert? 

    Au Québec, les dégâts d’eau sont la principale cause de réclamation auprès des compagnies d’assurance, constituant 50 % de la totalité des montants versés en indemnisation.

    Avec des montants aussi importants, normal que les assureurs imposent des règles plus sévères en ce qui a trait aux dommages matériels causés par l’eau. Dans ces réclamations, nombreuses sont celles en lien avec un chauffe-eau défectueux.

    S’il vous arrivait demain matin de constater que votre chauffe-eau fuie, savez-vous si vous êtes couvert? Le présent article vous mentionne tout ce que vous devez savoir en la matière.

    Dommages par l’eau : ce que couvre votre assurance habitation

    Lorsqu’il s’agit de dommages causés par l’eau, les contrats d’assurance habitation de base couvrent les dommages causés par les installations sanitaires ou les électroménagers défectueux. Elle couvre également les dommages causés par un bris de conduite d’eau publique.

    Les autres dommages causés par l’eau, telles les infiltrations dues à des intempéries ou des refoulements d’égouts sont quant à eux couverts uniquement par l’ajout d’un avenant à votre couverture de base.

    Ainsi, les dommages causés par un chauffe-eau qui fuit sont couverts. Mais attention, certaines conditions s’appliquent!

    Quelques règles à respecter

    Un chauffe-eau a une durée de vie utile de plusieurs années. Plusieurs fabricants estiment même qu’elle s’étend sur une quinzaine d’années. Toutefois, les assureurs exigeront que vous remplaciez votre chauffe-eau après 10 ou 12 ans, selon la compagnie avec laquelle vous faites affaire, que votre chauffe-eau soit électrique ou au gaz.

    Ainsi, même si après 10 ou 12 ans votre chauffe-eau est toujours fonctionnel et efficace, vous devrez le remplacer afin de bénéficier de la couverture en cas de sinistre. Pour connaître l’âge de votre chauffe-eau, consultez la plaque apposée sur le côté de l’appareil.

    Également, si votre chauffe-eau montre des signes de vieillesse, veillez à le remplacer afin de garantir votre couverture complète. Comment savoir si votre chauffe-eau est vieux? Si vous observez de la rouille autour de la cuve ou encore si votre eau chaude est teintée lorsqu’elle coule, c’est le signe qu’il serait temps de remplacer votre appareil.

    Si vous observez des traces d’humidité à l’extérieur de la cuve? Elle est peut-être fissurée. Un autre signe de vieillissement.

    Vous remarquez que vous ne pouvez plus profiter d’une bonne douche chaude aussi longtemps? L’élément de votre chauffe-eau doit arriver à sa fin de vie utile.

    Si au moment de réclamer votre assureur constate que votre chauffe-eau a plus de 10 ou 12 ans (selon ses exigences), il pourrait refuser de vous couvrir pour les dommages matériels causés. Il pourrait aussi vous imposer une franchise salée s’élevant à 5 000 $.

    Des économies… qui pourraient coûter cher!

    L’installation d’un chauffe-eau peut paraître, pour certains, une tâche facile à réaliser. Il ne s’agit au fond que d’une cuve et de quelques branchements. Sachez que votre assureur ne voit pas la chose du même œil!

    En effet, un assureur exige que le remplacement de votre chauffe-eau soit effectué par un plombier. Ce dernier respectera les normes du Code de construction du Québec. Il pourra également vous conseiller sur des chauffe-eaux écoénergétiques.

    Si vous choisissiez de réaliser le remplacement vous-même, votre assureur pourrait, en cas de sinistre, refuser de vous couvrir ou encore vous imposer une franchise allant de 500 $ à 1 000 $. Vous pourriez également voir votre prime d’assurance habitation augmenter considérablement. Dans d’autres cas, votre assureur pourrait refuser de renouveler votre contrat d’assurance habitation.

    Vous auriez peut-être économisé sur les frais de plombier, mais n’auriez pas été gagnant, au final, de faire cette installation vous-même.

    Résidence principale ou secondaire : quelle différence?

    Les clauses entourant les dégâts d’eau diffèrent selon qu’il s’agit de votre résidence principale ou de votre résidence secondaire.

    Pour votre résidence secondaire ou votre chalet où vous vous rendez régulièrement, les conditions de votre assurance habitation devraient être sensiblement les mêmes que celles pour votre résidence principale.

    Par contre, s’il ne s’agit que d’une résidence secondaire où vous ne résidez que quelques jours dans l’année, vous ne serez pas considéré comme propriétaire occupant. Ainsi, votre assurance sera celle pour les chalets saisonniers.

    La couverture de base pour l’assurance habitation saisonnière couvre en cas d’incendie, de grêle, de foudre ou de vents violents. Elle ne couvre toutefois pas les dommages liés au cambriolage ou au vandalisme, aux dégâts causés par les animaux sauvages ou encore par les dommages causés par l’eau.

    Également, si vous êtes propriétaire d’un chalet locatif, les frais de votre contrat d’assurance habitation pourraient être plus élevés, puisque le risque l’est également. Votre assureur pourrait exiger que vous regroupiez l’assurance de votre habitation principale à celle de votre chalet locatif.

    Un détecteur pour économiser

    Certaines compagnies d’assurance vous offriront une réduction de prime significative si vous disposez un détecteur sans fil près du chauffe-eau, permettant la fermeture de la valve d’alimentation en cas de fuite d’eau. Ce dispositif peut être très pratique en cas d’absence de la maison!

    Un plateau de récupération dont la valve est liée au drain le plus proche peut également vous sauver quelques dollars.

    Simplifiez-vous la vie!

    Toutes les informations contenues dans cet article peuvent sembler étourdissantes. Il est donc normal que vous appréhendiez de magasiner votre assurance habitation. Un courtier d’assurance indépendant peut vous conseiller et trouver pour vous l’assurance habitation qui répond à chacun de vos besoins, que ce soit pour votre résidence principale ou pour votre chalet. Vous serez ainsi assuré d’avoir les bonnes protections contre les dégâts d’eau.

    Vous vous éviterez bien des maux de tête et serez certain d’être bien couvert en cas de dommage. Vous pourrez ainsi continuer de chanter sous la douche et de vider l’eau chaude comme bon vous semble!