• Assurer son véhicule personnel pour usage professionnel

    9 juin 2016Christopher Johnson

    Vous occupez ou débutez un nouvel emploi qui vous amène à rencontrer des clients sur la route ou à effectuer plusieurs déplacements à l’extérieur du bureau? Assurances Multi-Risques désirent vous conseiller pour vous éviter quelques problèmes d’assurance en cas de réclamation.

    Nos courtiers d’assurance ont remarqué que les gens ont tendance à ne pas contacter leur assureur automobile lorsqu’ils utilisent leur véhicule pour affaires. Toutefois, ils le devraient. Voici pourquoi!

    Vous pouvez être tentés de ne pas tout déclarer à votre assureur automobile afin d’économiser sur votre prime d’assurance automobile. Cependant, ce n’est pas la bonne chose à faire. Assurances Multi-Risques vous conseillent fortement de contacter votre assureur automobile ou votre courtier d’assurance lorsque vous effectuez des changements d’usage avec votre véhicule. Dans le cas contraire, vous pourriez être pénalisé en cas de réclamation. Saviez-vous que selon l’usage du véhicule, certains assureurs automobile peuvent refuser d’assurer le véhicule s’il est utilisé pour les affaires (usage commercial) ? Prenez par exemple, l’usage commercial pour le transport de marchandise. Pour un assureur, le transport de marchandise peut être perçu comme étant le transport de matériaux de construction. Si votre assureur automobile prouve qu’il n’assure pas les véhicules pour usage affaires ou commercial, il pourra facilement refuser de vous indemniser pour votre automobile en cas de réclamation. Dans la grande majorité des cas, votre assureur automobile invoquera, en cas de réclamation, l’article 2411 du Code civil du Québec. En résumé, cet article stipule que votre assureur vous indemnisera en fonction de votre prime perçue versus ce que vous auriez dû payer si vous aviez déclaré l’usage affaires à votre assureur automobile.

     

    Un exemple de l’application de l’article 2411 CcQ :

    Prime perçue : 600 $

    Prime que votre assureur aurait dû recevoir : 900 $

    Sinistre / Dommages : 30 000 $

    600 $ / 900 $ X sinistre (30 000 $) = 20 000 $ – franchise

     

    L’exemple illustré démontre qu’en ayant tenté d’économiser 25 $ par mois, vous auriez pu subir une perte financière de 10 000 $ et ce, seulement en n’ayant omis de déclarer à votre assureur automobile votre usage affaires. Notre objectif en tant que courtier d’assurance est de vous conscientiser aux risques financiers que vous pouvez engendrer, mais aussi et surtout de vous faire comprendre l’assurance et l’importance d’être bien assuré.

     

    Quelques astuces pour éviter une hausse de prime suite à l’ajout de votre classe affaires.

    • Augmentez votre franchise. Vous pourriez avoir une diminution sur votre prime d’assurance.
    • Maintenez un registre de votre kilométrage et assurez-vous de déclarer le nombre exact à votre assureur. Les assureurs tarifient en fonction du nombre de kilomètres.
    • Diminuez certaines protections si vous jugez que la valeur de votre véhicule a diminuée.
    • Regroupez vos assurances habitation et automobile avec votre même assureur. Vous pourriez avoir des rabais supplémentaires.
    • Utilisez la télématique pour faire diminuer votre prime d’assurance. Toutefois, sachez que ce n’est pas tous les assureurs qui offrent ce produit.
    • Contactez un courtier d’assurance.

     

    Nous sommes conscients que votre vie professionnelle est très occupée. Pour cette raison, nous vous conseillons fortement de contacter un courtier d’assurance. Celui-ci pourra s’occuper de votre assurance automobile et vous donner les meilleurs conseils selon votre situation. Consulter un spécialiste en assurance automobile vous fera économiser du temps. Ainsi, vous en aurez davantage pour ce qui compte vraiment pour vous; votre travail, votre vie personnel et vos passions!