• Contraventions : quel impact sur votre assurance automobile

    11 décembre 2017Christopher Johnson

    Un brin d’impatience et nous enfonçons la pédale d’accélérateur. Un moment d’inattention et nous brûlons un arrêt. Un appel important et nous répondons sur la route. Un patrouilleur et nous recevons une contravention. Un petit écart de conduite, aussi minime soit-il, peut suffire à faire de vous l’heureux propriétaire d’une amende, question de maintenir la sécurité sur nos routes. Un accident est si vite arrivé ! Mais recevoir une contravention fera-t-il nécessairement augmenter votre assurance auto? Nombre de mythes circulent à ce sujet. Assurances Multi-Risques souhaite donc démystifier l’impact des contraventions sur votre assurance automobile.

     

    Contravention et assurance auto : faire preuve de transparence

    L’impact d’une contravention ne se limite pas au seul (désagréable) coût associé à cette dernière, mais affecte également le coût de votre permis de conduire, et même, de votre prime d’assurance automobile. Même si des assureurs peuvent pardonner un certain nombre d’amendes, une seule contravention vous empêchera de bénéficier d’un rabais parfois accordé à ceux qui ont un dossier vierge.

    Néanmoins, même s’il peut être tentant de cacher certaines contraventions reçues à votre assureur dans l’espoir de réaliser quelques économies, nous vous recommandons plutôt de faire preuve de transparence et de déclarer toute infraction pour laquelle vous avez été pénalisée à votre assureur. Si vous cachez une ou plusieurs contraventions à votre assureur et qu’il inscrit à tort la mention « Aucun conducteur n’a été coupable de plus de X infractions au code de la sécurité routière depuis trois ans » ou « Aucun conducteur n’a subi de suspension de permis de conduire depuis trois ans » à votre dossier au moment d’assurer votre véhicule, vous pourriez avoir de graves problèmes s’il découvre le pot aux roses dans le futur.

    Les contraventions devant être déclarées à votre assureur et pour lesquelles vous serez pénalisées par ce dernier ne se limitent pas aux excès de vitesse, mais couvrent aussi l’usage du cellulaire au volant, les feux rouges et les panneaux d’arrêt brûlés, les dépassements dans une zone interdite, bref, tout type d’infraction au code de la sécurité routière.

     

    Contravention et hausse de la prime, pourquoi?

    Les assureurs établissent le montant de la prime en fonction des risques passés et futurs et selon les expériences de sinistres passées. Et logiquement, un assuré ayant déjà reçu plusieurs contraventions sera plus enclin à enfreindre à nouveau le Code de la route dans le futur, et donc, à provoquer un accident pour lequel il devra faire une réclamation à son assureur qui devra alors débourser. En raison de cette corrélation positive, sa prime sera plus élevée.

    Dans un même ordre d’idée, la Société d’assurance automobile du Québec module elle aussi le coût du renouvellement du permis de conduire en fonction du nombre de points d’inaptitude perdus dans la dernière année. Leur devise : un permis de conduire vient avec des responsabilités ! Nous vous invitons donc à consulter le tableau de la SAAQ qui résume le coût de votre permis de conduire en fonction du nombre de points d’inaptitudes perdus.

     

    On pense souvent le code de la route trop strict, les policiers là pour la rentabilité, les petites infractions anodines, les contraventions insignifiantes et les hausses de prime d’assurance exagérées… Mais tous ces éléments sont là pour nous rappeler qu’une seconde d’inattention ou une brève perte de contrôle suffisent pour provoquer un accident ! Bien sûr nous pouvons tous être tentés de faire quelques excès de vitesse ou de consulter un courriel en automobile, mais malgré un rythme de vie effréné, il vaut mieux arrivé en retard qu’en corbillard !