• « Des avantages, il y en a plein! »

    4 septembre 2020Christopher Johnson

    Isabelle, qui pratique son métier de courtier d’assurance depuis déjà plusieurs années, a intégré la famille d’AMR en février dernier. Elle nous parle de son parcours, de sa situation en télétravail et nous offre son meilleur conseil en assurance!

    Pourquoi as-tu choisi de venir travailler chez AMR ?

    Isabelle : En fait, j’étais déjà courtier d’assurance, mais l’endroit où je travaillais précédemment ne me correspondait plus vraiment. J’avais besoin de m’accomplir davantage et de travailler avec une équipe qui me corresponde. Je cherchais à exercer le métier que j’aime dans des conditions qui m’étaient plus favorables!

    Et puis un jour, Christopher m’a contacté et m’a proposé de me joindre à son équipe. On se connaissait déjà parce qu’à l’époque pendant mes études en assurance, il avait été mon professeur, puis j’avais ensuite travaillé brièvement pour AMR.

    C’était un très bon timing dans ma vie de changer d’endroit. Je connaissais déjà la philosophie de l’entreprise, je savais ce qu’ils recherchaient dans l’équipe et c’est ce que je recherchais aussi donc ç’a été un bon fit! J’ai définitivement pris la bonne décision, je ne regrette pas du tout mon choix, bien au contraire!

    Qu’est-ce qui t’a fait choisir le métier de courtier d’assurance ?

    Isabelle : Honnêtement au début je voulais devenir expert en sinistre, c’est mon but premier. En suivant les cours et en pesant les pour et les contre, j’en ai conclu que le métier de courtier d’assurance me ressemblait plus que celui d’expert en sinistre!

    Tu es en télétravail, (et pas à cause de la COVID-19) comment ça se passe pour toi?

    Isabelle : Quand j’ai commencé chez AMR, nous avions convenu que je travaillerais à partir de mon domicile, car j’habite à Coaticook et que ça me faisait faire trop de route aller-retour. Puis au moment où j’allais m’installer en télétravail, la pandémie a débarqué! Alors dans le fond, ça ne changeait pas grand-chose pour moi.

    C’est vraiment un plus pour moi de travailler à partir de la maison. Je suis une personne qui n’a pas de misère à travailler seule. Je suis assez structurée pour pouvoir me permettre ce mode de travail. J’aime voir du monde, j’adore quand je viens au bureau parce que j’aime vraiment toute l’équipe, mais le télétravail me fait gagner énormément de temps dans une journée.

    Je passe plus de temps avec ma famille, avec ma fille de 16 ans, je peux commencer le souper à 17h, etc. Des avantages il y en a plein comme ça!

    Selon toi, quels sont les principaux avantages pour un particulier ou une entreprise de faire affaire avec un courtier d’assurance indépendant ?

    Isabelle : Premièrement, je dirais qu’un des principaux avantages est que nous avons un choix considérable d’assureurs. On peut vraiment regarder sur le marché au complet. Aussi, on est vraiment transparent avec nos clients, ils savent toujours à quoi s’en tenir avec nous. Il n’y a pas de zone d’ombre.

    Il a vraiment beaucoup d’avantages, je pourrais t’en nommer plein d’autres, mais la transparence est selon moi, le principal avantage. C’est très important pour moi de pouvoir dire les vraies choses à mes clients!

    Au cours de ta pratique, qu’as-tu vu de plus fréquent comme problème d’assurance?

    Isabelle : En fait, c’est vraiment par manque de connaissances, et puis c’est normal puisque le monde de l’assurance est tellement vaste; même moi j’apprends de nouvelles choses tous les jours, mais souvent, les gens dans leur tête ce n’est pas très grave si leur domicile n’est pas assuré pendant 3 mois. Mais oui c’est grave!

    Les gens sont juste mal informés. Et des fois ils ont reçu des recommandations, mais ils ne les ont pas suivies par manque de temps ou par oubli. L’assurance est un domaine tellement complexe que c’est normal que les gens ne sachent pas tout, mais parfois, ça a des conséquences très graves…

    Ton meilleur conseil d’assurance serait ?

    Isabelle : Honnêtement, je pense que mon meilleur conseil serait de poser des questions. De ne pas se gêner si on n’a pas compris, d’appeler son courtier et de discuter avec lui. Peu importe, que les gens aient un dossier criminel ou une annulation pour non-paiement, il ne faut pas se gêner.

    On est là pour aider les gens avec leurs besoins d’assurance et de les conseiller!