• « Nous ne sommes pas limités, c’est ça du vrai courtage! »

    12 décembre 2019Christopher Johnson

    Dans le cadre de la série «  Portraits d’employés » d’Assurances Multi-Risques, Véronique Hamel nous a volontairement parlé de son expérience dans le domaine de l’assurance. Elle témoigne du sentiment d’appartenance qu’elle a naturellement développé au sein de l’entreprise. Voici son histoire:

    Quel est ton parcours et comment es-tu atterri chez AMR?

    Véronique : En fait, j’ai d’abord connu Christopher Johnson car il était l’un de mes professeurs lorsque j’ai fait mon AEC. À la fin de mon cours, j’ai été engagé dans un autre bureau de courtage pour lequel j’ai travaillé environ deux ans.

    Ensuite, pendant près d’un an,  j’ai travaillé pour un assureur au « direct ». Ce n’était vraiment pas ma tasse de thé! Au départ, j’étais surtout fière d’avoir été engagée par Desjardins , mais au final, je n’aimais pas du tout mon travail. J’ai presque voulu décrocher du milieu de l’assurance tellement j’ai détesté mon expérience.

    Au même moment, la plupart de mes amis changeaient d’emploi pour se rendre chez Assurances Multi-Risques. Je me disais : « Voyons! Qu’est-ce qu’il se passe dans cette belle boîte-là pour que tout le monde ait envie d’aller travailler là-bas? » (rires)

    Je savais que Christopher possédait un cabinet de courtage, mais j’étais loin de m’imaginer que ça devenait aussi gros! J’ai donc discuté avec Christopher et son associée Marie-Eve Fréchette, qui m’ont convaincu de me joindre à leur équipe.

    Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à envoyer son CV chez AMR ?

    Véronique : Premièrement, je dirais : « Viens nous rencontrer, viens voir la dynamique à l’interne! » L’assurance est un très beau domaine. Et on va se le dire, on ne manquera jamais de travail dans les prochaines années, ni même jamais! (rires)

    C’est une belle carrière qui nous est offerte et il y a des possibilités d’avancement. Mais à la base, chez Assurances Multi-Risques, what you see is what you get! (rires) C’est une belle entreprise, hyper familiale, avec de belles valeurs.

    Dirais-tu qu’AMR offre des horaires qui concilient bien le travail et la famille?

    Véronique : Tellement! Ma fille commençait le secondaire cette année et je voulais être présente pour ma famille. Mes patrons m’ont tout de suite dit qu’il n’y avait pas de stress, que je pouvais faire du 8h30 à 17h. Je fais des soirs une fois de temps en temps, mais ce n’est pas comme à mon ancien travail où j’étais obligée de faire trois soirs par semaine.

    Qu’est-ce qui te rend le plus fière de faire partie de l’équipe d’AMR?

    Véronique : Le sentiment d’appartenance! Je suis certaine de ne pas être la seule à le dire (rires). On est vraiment comme une petite famille. Quand mes patrons ont de grosses décisions à prendre, ils font une réunion et demandent notre avis. Nos intérêts comptent vraiment à leurs yeux!

    Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier de courtière d’assurance au sein d’un cabinet de courtage indépendant?

    Véronique : J’aime vraiment le fait que nous offrons beaucoup plus qu’un produit. Nous offrons un service. Aussi, j’aime le fait que nous ayons le choix parmi différents assureurs. Ça nous permet de donner l’heure juste à nos clients.

    D’ailleurs, quand un client se présente à nos bureaux ou nous appelle pour obtenir une soumission, je leur dis souvent que nous sommes des courtiers indépendants; ce qui veut dire que nous ne sommes pas obligés de faire affaire avec une seule compagnie d’assurance. On offre la meilleure prime, pour le meilleur produit en fonction des besoins de chaque client. Nous ne sommes pas limités, c’est ça du vrai courtage!

    La fois où tu as le plus ri au bureau?

    Véronique : (rires) Ça arrive tellement souvent! Pour de vrai, la fois où j’ai le plus ri… Je ne sais pas! Mais nous avons un « wall of fame » au bureau où on met les phrases les plus drôles ou les choses qu’on a dites qui ne font aucun sens. On n’est pas gêné les uns envers les autres quand on dit une niaiserie, parce que comme je l’ai dit plus tôt, on est comme une petite famille. On a une belle proximité!

     

     

    Si toi aussi, tu as envie de faire partie d’une belle gang, envoie ton CV!

    APPLIQUE ICI!