• Rénovations et assurance habitation : quelles précautions prendre ?

    27 novembre 2017Christopher Johnson

    Après avoir consulté nombre de magazines de décoration et visionné une foule d’émissions sur le même sujet, ça y est, vous avez décidé de vous lancer : vous rénoverez votre propriété ! Tous vos plans sont prêts : vous avez choisi la peinture, les matériaux, etc. Et vous êtes même préparé mentalement : vous ne craignez ni les investissements financiers et en temps, ni même l’implication émotionnelle ! Mais un détail pourtant non négligeable est peut-être passé sous votre radar… vos assurances ! Dans cet article, Assurances Multi-Risques vous partagera quelques bons conseils sur le sujet pour vous éviter tout problème d’assurance à la suite de la rénovation de votre résidence. Nous nous concentrerons ici sur les maisons habitées, mais si vous souhaitez plutôt faire un flip, soyez sans crainte ! Nous vous réserverons un article sur le sujet dans les prochaines semaines.

     

    Contacter son assureur habitation : oui ou non ?

    Peu importe l’ampleur et la nature de vos travaux de rénovation, vous devriez contacter votre assureur habitation pour l’informer de votre projet, car celui-ci pourrait entraîner une insuffisance de votre couverture. Contacter votre agent ou votre courtier d’assurance vous sécurisera quant à votre contrat d’assurance. Et si des changements doivent être apportés à votre contrat actuel, votre assureur vous donnera l’heure juste, vous permettant de vous concentrer pleinement sur votre projet de rénovation.

     

    Rénovations majeures et mineures : quelle différence ?

    En tant que courtiers d’assurance, nous avons l’avantage de pouvoir faire un survol de l’industrie chez les différents assureurs et nous pouvons donc vous livrer un résumé assez exhaustif du marché. Sachez toutefois que chaque compagnie d’assurance a ses particularités et son lot d’exceptions !

    Néanmoins, chez la plupart des assureurs, une rénovation mineure n’affecte pas la structure extérieure et les murs de soutien de votre résidence :

    • Refaire une salle de bain ;
    • Changer le revêtement de plancher ;
    • Remplacer la toiture ;
    • Ajouter un garage ;
    • Aménager le sous-sol.

    Bref, une rénovation mineure s’avère assez simple à réaliser et nécessite un court délai. Bien que plus minime, ce type de travaux requiert tout de même la mise à jour de votre dossier avec votre assureur habitation afin de maintenir de bonnes protections.

     

    Comme vous l’aurez peut-être deviné, les travaux majeurs quant à eux ont une incidence sur la structure extérieure et les murs de soutien de votre propriété :

    • Agrandir la superficie de votre résidence
    • Restaurer la plomberie ou l’électricité
    • Refaire à neuf votre maison (Stripper au complet votre résidence)

    Ce type de travaux demande une analyse plus approfondie et une meilleure planification tant pour vous que votre assureur.

     

    Rénovation majeure : comment être bien assuré ?

    Tout d’abord, si vous faites exécuter les travaux par un entrepreneur en construction, nous vous recommandons fortement de vérifier s’il possède une licence de la régie du bâtiment du Québec en cliquant ici. De plus, vous devriez obtenir une confirmation attestant que votre entrepreneur en construction possède bel et bien une assurance responsabilité civile et une assurance chantier ou une assurance pour les biens en cours d’installation. Encore une fois, contacter votre agent où votre courtier d’assurance avant les travaux de rénovation est primordial afin de vous éviter tout problème. Une bonne planification de votre chantier est gage de succès !

    Dans le cas où vous décideriez d’effectuer les travaux vous-même avec l’aide de quelques amis, joindre votre assureur habitation avant de débuter les travaux s’avère d’autant plus important ! En effet, si vous attendez après le début de vos rénovations pour le faire, il pourrait refuser de vous couvrir. Vous devriez aussi ajouter quelques protections d’assurance supplémentaires pour couvrir d’éventuels vols de matériaux de construction et d’outils. Toutefois, le plus important reste d’ajouter une clause mentionnant que votre maison est en rénovation à votre assurance responsabilité civile. Ainsi, vous ajouterez par le fait même la clause de responsabilité civile patronale et d’indemnisation volontaire.

     

    En somme, magasiner vos nouveaux éviers, choisir avec soin vos articles de décoration, sélectionner la couleur de vos murs et rechercher du nouveau mobilier est certes bien plus intéressant que de vous soucier de vos assurances. Mais il serait dommage de protéger de façon inadéquate votre nouveau décor ! Notre meilleur conseil pour éviter tout problème est donc de contacter un courtier d’assurance indépendant, spécialisé en assurance habitation pour les rénovations majeures. Une fois la planification avec votre assureur bien organisée, vous pourrez commencer vos rénovations en toute quiétude.

    À vos marques ! Prêts ? Martelez !