• Assurance habitation : comment est déterminé le coût de reconstruction ?

    29 juillet 2019Christopher Johnson

    Vous avez fait l’achat de votre maison de rêve il y a quelques années. Mais comble de malheur, un incendie l’a complètement détruite. Vous désirez donc la faire reconstruire telle qu’elle était, mais en cours de processus, vous manquez de fonds, et ce, même si vous avez été dédommagé par vos assurances. Mais pourquoi ? Vous aviez pourtant prévu un montant équivalent à l’évaluation municipale ! Voilà l’erreur…

    Pour éviter que ce genre de situation ne vous arrive, Assurances Multi-Risques souhaite, dans cet article, démystifier le coût de reconstruction et la façon dont celui-ci est déterminé.

     

    Valeur marchande, évaluation municipale et coût de reconstruction : quelle différence ?

    Ces trois méthodes permettent d’évaluer la valeur de votre maison. Toutefois, elles ont tout un but différent ! D’abord, la valeur marchande détermine le prix de vente de votre propriété. L’évaluation municipale, quant à elle, permet de fixer le montant en taxes que vous devez payer.

    Et le coût de reconstruction, aussi appelé valeur à neuf, correspond, comme son nom l’indique, au montant qui serait nécessaire pour reconstruire votre maison exactement comme elle l’est actuellement si elle était détruite par un sinistre. *Ce montant ne prend pas en compte le prix du terrain.

     

    Comment le coût de reconstruction est-il déterminé ?

    Pour vous assurer d’avoir suffisamment de fonds en cas de perte totale, vous devez veiller à ce que ce montant soit adéquat ! Pour déterminer ce coût, les assureurs tiennent notamment compte des éléments suivants :

    • Les dimensions de la propriété ;
    • Le nombre d’étages ;
    • La finition du sous-sol ;
    • Le nombre de salles de bain et de salles d’eau ;
    • La présence d’un garage attaché ;
    • Le matériau de la toiture ;
    • Le revêtement extérieur ;
    • Le type de finition : standard, haut de gamme, sur mesure, etc. ;
    • Le coût des plans, des spécifications, des permis, etc. ;
    • Les taxes ;
    • Les frais d’administration et profit de l’entrepreneur ;

    Outre ces éléments, plusieurs autres facteurs font augmenter le total de la facture et il est donc important d’en tenir compte :

     

    L’inflation

    Cette dernière a probablement fait évoluer le prix des matériaux de même que les salaires de la main-d’œuvre. Elle fera donc augmenter le montant nécessaire pour reconstruire.

     

    Les frais de démolition, de nettoyage et de préparation du terrain

    Pour préparer votre terrain en vue de la reconstruction de votre maison, les débris de l’ancienne devront être retirés. Ces frais sont trop souvent oubliés quand vient le temps de déterminer le coût de reconstruction. Pourtant, ils ne sont pas à négliger, car la facture peut être salée.

     

    L’urgence de reconstruire

    Comme les personnes qui ont vécu un sinistre désirent habituellement retrouver leur chez-eux aussi vite que possible (ce qui est tout à fait compréhensible), les travaux doivent souvent être effectués plus rapidement qu’à la normale.

    De plus, les conditions lors de la reconstruction ne sont pas toujours optimales. En ce sens, la météo peut laisser à désirer, ou encore, les matériaux peuvent être plus difficiles à trouver, etc.

    Bref, tous ces éléments font augmenter le montant de la facture.

     

    L’accessibilité des lieux

    Si votre maison était située dans un quartier en développement et que vous avez maintenant de nouveaux voisins, il faudra faire attention à leur terrain lors de la reconstruction. Cela risque de rendre les manœuvres plus difficiles, et donc, de faire augmenter les frais.

     

    La protection des parties non endommagées

     S’il y a lieu, les parties de votre propriété pouvant être conservées devront être protégées lors de la reconstruction du reste de la maison. Cela exige du temps et des matériaux qui font augmenter les dépenses.

    Au final, en raison de tous les facteurs mentionnés ci-haut, le coût de reconstruction après un sinistre peut être jusqu’à 30 % plus élevé que celui relié à la construction d’une maison neuve.

     

    Et si vous avez rénové ?

    Si vous apportez des améliorations à votre maison comme un agrandissement, l’ajout d’une terrasse ou d’une salle de bain, des rénovations à la cuisine, etc. après l’avoir fait assurer initialement, nous vous conseillons fortement d’en aviser votre assureur au fur et à mesure. Ainsi, en cas de sinistre, votre dossier sera déjà à jour, et vous éviterez que l’évaluation du coût de reconstruction ne soit pas représentative.

     

    En conclusion, même si vous savez désormais comment est calculé le coût de reconstruction (et que vous ne ferez plus jamais l’erreur de le sous-estimer), nous vous conseillons de faire appel à un évaluateur agréé pour ce faire, et ce, avant de contacter une personne qualifiée en assurance. Ce dernier détient toutes les connaissances techniques pour faire une évaluation juste, et ainsi, vous éviter bien des tracas en cas de sinistre.

    Totalement impartial, un courtier d’assurance indépendant pourra, quant à lui, vous aider à trouver le meilleur assureur en fonction de vos besoins.

    Contacter un de nos courtiers