• Assurance habitation et limitations particulières : vos biens précieux sont-ils bien protégés ?

    22 octobre 2018Christopher Johnson

    Incendie, feu, explosion, fumée, vol et vandalisme : aucun doute, votre contrat d’assurance habitation vous couvre pour ces aléas de la vie. Peut-être êtes-vous aussi protégés en cas de tornades, de tempêtes de vent et de dégât d’eau. Vous sentez donc que vous et votre famille, de même que l’ensemble de vos biens, êtes bien protégés en cas de problème. Mais saviez-vous que tous les contrats d’assurance comportent des limites et des exclusions ? Peu de gens sont au courant, car peu de gens prennent le temps de lire leur contrat d’assurance habitation. Dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite donc éclaircir une section du contrat d’assurance habitation qui est trop souvent incomprise de la part des clients : les limitations particulières.

     

    Qu’est-ce qu’une limitation particulière ?

    La plupart des contrats d’assurance habitation couvrent non seulement votre maison, mais aussi :

    • Vos biens personnels ;
    • Vos dépendances, telles qu’un garage séparé ;
    • Vos frais de subsistances, c’est-à-dire tout frais supplémentaire engendré après une réclamation couverte par votre assureur ;
    • D’autres avenants ;
    • Votre responsabilité civile.

    Dans la section « biens meubles » (contenu), les assureurs incluent également une section qui s’appelle « limitation particulière ». Mais que signifie ce terme ? Cela veut dire que votre assureur habitation vient limiter le montant maximum de votre indemnité en cas de sinistre pour certains biens personnels. Ainsi, une limitation particulière correspond au montant maximum que votre assureur habitation vous versera en cas de réclamation de votre part.

    Cette clause se divise en deux sections : la première section explique que l’assureur limite la couverture de certains biens définis dans le contrat, et ce, peu importe le type de sinistre ; la deuxième section, quant à elle, explique que l’assureur viendra limiter la couverture des biens définis, et ce, pour le vol. Habituellement, les « biens définis » sont des items qui sont plus à risques pour la compagnie d’assurance, comme les bijoux.

    Quels types de biens meubles peuvent être touchés par une limitation particulière ?

    Voici les catégories de biens pour lesquels vous pourriez devoir absorber une perte financière advenant un sinistre couvert :

    • Métaux précieux en lingots, billets de banque, monnaie et même chèques cadeaux ;
    • Valeurs ;
    • Bateaux et embarcations, assemblés ou non, notamment, les pédalos, les radeaux, les planches à voile, avec leurs garnitures, accessoires, équipements et moteurs ;
    • Logiciels ;
    • Animaux, y compris les oiseaux et les poissons ;
    • Biens meubles se rapportant à des activités professionnelles, notamment les livres, les outils, les instruments, les vêtements et les marchandises ;
    • Marchandises ou échantillons destinés à la vente et ne se rapportant pas à des activités professionnelles ;
    • Tondeuses à gazon, tracteurs de jardins, chasse-neige et leurs accessoires ainsi que les remorques d’équipement ;
    • Vins et spiritueux.

    Voici maintenant les catégories de biens pour lesquels vous pourriez devoir absorber une perte financière advenant un vol :

      • Manuscrits et biens se rapportant à la numismatique et à la philatélie ;
      • Bijoux, pierres précieuses ou fines, perles et montres ;
      • Vêtements de fourrure ou garnis de fourrure et articles en fourrure ;
      • Rubans de magnétophone et de magnétoscope, disques compacts et disques numériques vidéo ou autres biens de même nature ;
      • Jeux vidéo de toute nature ;
      • Cartes, notamment, les cartes de personnalités sportives et artistiques ;
      • Collections de biens ne faisant l’objet d’aucune autre limitation ;
      • Bicyclettes, électriques ou non, avec leurs accessoires et équipements. *Voici d’ailleurs un article expliquant comment bien assurer un vélo ;
      • Articles en or, en argent ou plaqués en or ou en argent ainsi que les articles en étain ne faisant l’objet d’aucune autre limitation ;
      • Objets d’art, notamment les tableaux, les peintures, les dessins, les gravures, les estampes et les lithographies avec leurs encadrements, les sculptures, les statuettes de même que les tapis et les tapisseries exécutés à la main.

     

    Nous avons préféré ne pas vous donner le montant de la limitation pour chacun des biens énumérés puisque cela fluctue énormément d’une compagnie d’assurance à une autre.

     

    Que faire si vous avez des biens dont la valeur est supérieure à la limitation particulière ?

    Il existe deux solutions pour protéger vos biens meubles ayant une valeur plus élevée que celle de la limitation particulière : la première option est de trouver un contrat d’assurance où les limitations particulières sont supérieures à la valeur de vos biens et correspondent donc à vos besoins ; la seconde option est d’assurer spécifiquement tous vos biens personnels touchés par une limitation particulière, ce que nous appelons dans le jargon de l’assurance « objet expressément désigné ». Dans ce cas, l’assureur vous chargera une prime additionnelle afin que vos biens personnels soient protégés individuellement à 100 %.

    Néanmoins pour vous assurer que tous vos biens soient adéquatement protégés, nous vous recommandons de contacter un courtier d’assurance indépendant qui fait affaire avec plusieurs assureurs différents. Il prendra le temps d’analyser en détail vos besoins réels pour vous dénicher un assureur adapté. Car ce n’est pas parce qu’un assureur convient à votre voisin qu’il vous correspond à vous !

     

    En conclusion, vous savez maintenant que votre contrat d’assurance habitation comprend des limitations particulières et nous espérons donc vous avoir évité bien des mauvaises surprises en cas de réclamation lorsque vous auriez appris que vos bijoux, votre manteau de fourrure vintage ou votre vélo de route ne sont pas couverts… Maintenant, pour éviter que cette situation désagréable ne se produise malgré tout, il vous faut prendre les mesures nécessaires! Contactez un courtier d’assurance indépendant en lui mentionnant vos objets de valeur et il trouvera pour vous un assureur qui correspond à vos besoins.