• Assurance habitation et travailleur autonome : quelles particularités ?

    26 mars 2018Christopher Johnson

    Être votre propre patron et travailler de la maison comporte certes nombre d’avantages : vous évitez le trafic matinal, vous créez votre horaire sur mesure, vous pouvez travailler en « mou », vous êtes libre de faire les choses à votre manière, etc. Néanmoins, être travailleur autonome présente aussi son lot d’inconvénients : vous ne pouvez compter que sur vous-mêmes pour trouver du travail, votre salaire n’est pas garanti, et vos assurances sont votre entière responsabilité. Chez Assurances Multi-Risques, nous comprenons votre réalité de travailleur autonome et d’entrepreneur. Nous souhaitons donc vous éclairer davantage sur les particularités reliées à votre assurance habitation.

     

    Petit rappel : l’exclusion de vos activités professionnelles

    Avant de vous parler des options qui s’offre à vous en tant que travailleur autonome, nous désirons vous rappeler que selon le Bureau d’assurance du Canada, vos activités professionnelles sont exclues de votre contrat d’assurance maison. Nous vous invitons à consulter notre précédent article sur le sujet.

     

    Comment bien vous assurer en tant que travailleur autonome ?

    Devez-vous vous assurer par avenant (document annexé à la police d’assurance qui a pour objet d’ajouter ou de supprimer une garantie) sur votre assurance habitation ou vous assurer sur une assurance entreprise ? Certains assureurs habitation offrent des produits d’assurance sur mesure pour les travailleurs autonomes, le saviez-vous ?

    Vous l’aurez peut-être deviné : la première étape pour bien vous assurer en tant que travailleur autonome est de de contacter votre agent ou votre courtier d’assurance afin de l’aviser de votre nouvelle situation professionnelle et de vous informer auprès de lui pour savoir si vous admissible à ce type de programme. Vous pourriez ainsi bénéficier de plusieurs protections d’assurance additionnelles telles que l’augmentation de votre montant d’assurance pour couvrir vos biens reliés à vos activités professionnelles ainsi que l’élargissement de certaines protections d’assurance pour couvrir :

    • Une perte d’exploitation advenant une interruption de vos activités à la suite d’une réclamation recevable de la part de votre assureur habitation ;
    • Des frais supplémentaires pour maintenir les activités de votre entreprise après une réclamation.

    De plus, vous pourriez aussi profiter d’une extension de votre responsabilité civile pour vos activités professionnelles excluant toute assurance erreur et omission (responsabilité professionnelle). Pour en savoir plus, nous vous conseillons aussi de lire cet article sur votre première assurance entreprise.

     

    Prendre le temps de s’assurer correctement lorsqu’on est travailleur autonome peut sembler complexe, voire pénible, vu les particularités. Et comme vous êtes maître de votre temps, vous pourriez être tenté de travailler sur vos contrats plutôt que de vous occuper de votre assurance habitation… Pour éviter tout problème d’assurance futur et toute réclamation non recevable, contacter un courtier d’assurance indépendant. Il fera pour vous les recherches nécessaires auprès de plusieurs assureurs en habitation spécialisés pour les travailleurs autonomes et saura vous conseiller pour protéger votre actif le plus important : votre maison. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur la satisfaction de vos clients en toute quiétude.