• Entrepreneur du mois d’octobre — Laserpro

    19 novembre 2018Christopher Johnson

    Pour sa série Entrepreneur du mois, Assurances Multi-Risques s’est entretenue avec Alexandre Champagne, président de Laserpro, une entreprise écoresponsable se spécialisant dans le recyclage de cartouches d’encre pour imprimantes laser ainsi que la vente et la réparation d’imprimantes et de photocopieurs. Aux yeux de cet entrepreneur, prendre le virage vert n’est plus une question de choix, c’est maintenant une nécessité.

     

    Vous étiez au départ directeur des ventes de l’entreprise, comment en êtes-vous devenus président ?

    Alexandre : J’ai étudié en administration à l’Université de Sherbrooke, et j’ai toujours su que je désirais être en affaires. Mais en terminant mon bac, je n’avais pas de projets particuliers en tête ; le domaine de l’administration est SI vaste !

    J’ai rencontré l’ancien propriétaire de Laserpro, Stéphane Yelle, lors d’une conférence à la toute fin de mes études. Et à ce moment, il cherchait une relève à moyen terme pour racheter l’entreprise. Le côté « touche à tout » de l’entreprise, ses valeurs et le concept d’économie circulaire m’ont tout de suite charmé. J’aimais aussi l’idée de reprendre une business ayant déjà une base solide pour lui insuffler une énergie nouvelle.

    J’ai commencé en tant que directeur des ventes, et deux ans plus tard, en 2014, alors que je n’avais que 24 ans, je rachetais l’entreprise !

    Vous parlez d’insuffler une énergie nouvelle dans l’entreprise. Qu’avez-vous changé depuis votre arrivée ?

    Alexandre : L’image de marque a été revue, le site Web, refait et les processus d’affaires, au niveau informatique par exemple, optimisés. Nous avons aussi ouvert une deuxième succursale à Victoriaville avec l’acquisition de Services Laser. Et nos bureaux de Sherbrooke sont actuellement en pleine rénovation !

    Nous avons également poursuivi le tournant vert qu’avait pris l’entreprise depuis ses débuts en passant de voitures hybrides à électriques, en réduisant les déchets, et bien plus.

     

    Combien d’employés compte l’entreprise ?

    Alexandre : 14 ! Répartis entre l’usine de production, les ventes, la livraison et l’entretien de l’équipement chez nos clients.

     

    Pourquoi prioriser la production locale malgré les coûts de main-d’œuvre plus élevés ?

    Alexandre : C’est avant tout une question de valeurs. Nous sommes fiers de pouvoir dire que chaque cartouche de marque Laserpro consommée crée 45 minutes d’emploi local à notre usine de Sherbrooke ! C’est aussi plus écologique de produire localement qu’ailleurs dans le monde et de devoir faire transporter nos produits jusqu’ici ensuite. La production locale nous permet aussi un plus grand contrôle de la qualité. Tout ça, ce sont les fondements même de l’entreprise !

     

    Qu’est-ce qui rend vos cartouches plus écoresponsables ?

    Alexandre : Nos cartouches sont parmi les plus écoresponsables sur le marché ! Elles peuvent être réusinées jusqu’à 50 fois et grâce à notre service de reprise de cartouches vides, plus d’un million de cartouches ont évité les sites d’enfouissement.

    Aussi, nous allons récupérer — et livrer par la suite — les cartouches en voiture électrique. De plus, elles sont réusinées localement, la proximité étant un facteur important dans la réduction des GES. Et, à l’usine, nous veillons à produire le moins de déchet possible.

     

    Expliquez-nous le processus de réunisage des cartouches d’encre.

    Alexandre : On débute avec la cartouche originale Laserpro ou du fabricant qu’on va chercher chez le client en voiture électrique ou qu’on rachète à un organisme comme Mira. À l’usine, elle est d’abord démontée, puis nettoyée. On garde les pièces qui sont encore bonnes — la plupart le sont — on ajoute l’encre et on remonte la cartouche. Elle est ensuite testée, emballée et livrée. C’est aussi simple que ça !

     

    Pourquoi vous être équipés de véhicules électriques ?

    Alexandre : Je pense que ça allait de soi avec nos valeurs. Notre objectif était de ne plus émettre de gaz à effets de serre, de réduire encore plus notre impact sur l’environnement.

     

    Quels sont les avantages de faire affaire avec Assurances Multi-Risques pour les assurances de votre entreprise ?

    Alexandre : Pour une entreprise, les risques sont beaucoup plus élevés que pour une assurance personnelle, surtout pour les voitures, comme il y a beaucoup de déplacements en raison des livraisons.

    Avoir un courtier devient alors indispensable pour répondre à toutes nos questions et nous conseiller quant à la façon de gérer les réclamations. Par exemple, si une voiture à un accrochage, il peut nous conseiller à savoir si ça vaut la peine ou pas de la faire réparer.

    Je fais aussi affaire avec Assurances Multi-Risques pour mes assurances personnelles, c’est dire à quel point je suis un client convaincu !