• Location à court terme de votre résidence et assurance habitation : quoi savoir ?

    14 janvier 2019Christopher Johnson

    Plusieurs raisons peuvent vous motiver à louer à court terme votre maison, votre condo ou votre chalet par l’entremise d’une plateforme en ligne telle que Chalets au Québec, LesPAC, Kijiji, Homeaway et, évidemment, la bien connue Airbnb*. Que ce soit des raisons financières ou une absence prolongée qui vous pousse à louer votre résidence pour une brève période de temps, cela a un impact sur votre assurance habitation. Dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite donc vous expliquer qu’est-ce qui est considéré comme une location à court terme par les assureurs et comment bien assurer votre propriété pendant votre absence.

    *Airbnb ne sera pas abordé dans cet article, comme un article sur le sujet a déjà été publié. Nous vous invitons d’ailleurs à le consulter.

     

    Qu’est-ce que la location à court terme pour un assureur habitation ?

    Chaque assureur a sa propre définition d’une location à court terme. La durée de celle-ci peut varier d’un à l’autre, mais généralement, pour être considérée de court terme, une location doit durer d’une journée à moins d’une année.

    Néanmoins, peu importe la durée de la location prévue, le plus important est de prévenir votre assureur habitation ! Puisque si vous omettez de déclarer cette activité, votre assureur pourrait refuser de vos indemniser en cas de réclamation. En effet, la location d’une résidence est considérée comme une activité professionnelle puisqu’elle génère des revenus… et les activités professionnelles sont exclues de la majorité des contrats d’assurance habitation !

     

    Comment assurer votre résidence pendant la location à court terme ?

    Comme mentionné, la première chose à faire pour bien assurer votre résidence pendant sa location à courte est de contacter votre compagnie d’assurance. Ne soyez pas surpris, il se peut que votre assureur refuse de continuer de vous couvrir… Si cela se produit, nous vous conseillons fortement de contacter un courtier d’assurance ayant une expertise dans l’économie de partage et dans la location à court terme. Il se chargera de magasiner votre assurance habitation à votre place et dénichera une couverture adaptée à votre réalité au meilleur prix, et ce, sans que vous deviez multiplier les appels.

    Par ailleurs, certains assureurs peuvent accepter de continuer de vous protéger en ajoutant un avenant et la mention « Location de votre résidence à court terme » à vos conditions particulières. Si tel est le cas, nous vous conseillons fortement d’ajouter aussi la protection perte de revenu locatif. Ainsi, si votre budget est calculé comme si votre résidence était louée X jours par année et que cette dernière passe au feu, vous pourriez être indemnisé pour le manque de revenu locatif.

    Néanmoins, le plus important pour bien assurer votre propriété lors d’une location à court terme est que votre assureur soit au courant de cette activité et que vous ayez une preuve écrite. Les écrits restent, les paroles s’envolent…

     

    En conclusion, louer à court terme sa maison, son chalet ou son condo peut constituer une source de revenus supplémentaires très intéressante et vous permettre de vous gâter… sauf si un sinistre se produit sans que vous ayez avisé votre assureur de cette activité ! Car dans ce cas, il pourrait refuser de vous indemniser. Alors avant de vous lancer de cette aventure, n’oubliez pas de prévenir votre compagnie d’assurance. Prenez aussi le temps d’évaluer les coûts additionnels sur votre assurance habitation et contactez un courtier d’assurance afin de vérifier la rentabilité de votre projet.