pneu hiver et assurance auto

Pneus d’hiver : la négligence est-elle punie par votre assurance auto?

4 décembre 2017 | Christopher Johnson   

Remontons d’une vingtaine d’années à peine et décembre était alors synonyme de la tombée d’une importante bordée de neige. De nos jours, avec l’aggravation des changements climatiques, la météo est plus incertaine : nous pouvons recevoir 20 centimètres de neige une journée et 20 millimètres de pluie la suivante. Néanmoins, même lorsque dame Nature n’a pas fait s’abattre sur nous beaucoup de précipitations neigeuses avant la date fatidique du 15 décembre, la pose de pneus d’hiver est obligatoire pour tous les conducteurs de véhicule immatriculé au Québec, et ce, en vertu de la loi. Si vous choisissez de contrevenir à cette règlementation, non seulement vous ne serez pas à l’abri des contraventions salées, mais vous serez aussi plus à risque de faire un accident. Et si cela vous arrivait, que penserait votre assureur automobile de cette négligence? Voilà justement le sujet de cet article grâce auquel Assurances Multi-Risques désire vous sensibiliser à l’importance de faire poser vos pneus d’hiver avant même l’arrivée de la première neige.

 

Avec des pneus d’hiver, moins de réclamation à votre assureur : mythe ou réalité?

Chez Assurances Multi-Risques, en tant que courtiers d’assurances, nous sommes témoins chaque jour de l’ouverture de réclamations automobiles. Et encore trop souvent, ces réclamations sont ouvertes, car certains assurés ont provoqué des accidents en raison de la pose tardive ou du retrait hâtif de leurs pneus d’hiver. En effet, même si la loi ne vous oblige pas à installer vos pneus d’hiver avant le 15 décembre et vous permet de les retirer dès le 16 mars, des précipitations de neige peuvent survenir avant et après ces dates. Et dès qu’il y a présence de neige ou de glace, ou même, que la température descend sous la barre des sept degrés Celsius, les pneus d’été perdent de l’adhérence, vous rendant plus sujet à avoir un accident, et donc, à faire une réclamation. En raison de cette imprévisibilité de la météo, nous vous encourageons à installer vos pneus d’hiver avant la date limite et à les conserver quelque temps après avoir été autorisé à les retirer.

 

Sans pneus d’hiver, pas d’indemnisation de votre assureur automobile : mythe ou réalité?

Au Québec, tous les assureurs automobiles ont le même contrat d’assurance de base : la FPQ1. Dans ce contrat, aucune exclusion ne mentionne que si vous avez un accident sans avoir installé vos pneus d’hiver après le 15 décembre un assureur pourra refuser de vous indemniser pour votre réclamation automobile. Toutefois, même si les assureurs automobiles n’encadrent pas la pose des pneus d’hiver en dépit de la loi, nous vous encourageons tout de même à la respecter, car au-delà d’une éventuelle perte matérielle ou de la réception d’une contravention subsiste le risque de causer un accident au péril de votre vie et de celle d’autres individus.

 

Loin de nous l’idée de jouer les moralisateurs, mais en tant que courtier d’assurance, un de nos souhaits est de vous retrouver sain et sauf au printemps. Alors si vous faites partie des « téméraires » qui prennent plaisir à narguer dame Nature en gardant trop longtemps leurs pneus d’été, nous espérons vous avoir fait réfléchir au non-sens de cette décision. Et rappelez-vous : tout comme vous troquez vos gougounes pour une paire de bottes lorsque le froid s’installe, vous devez avoir changé vos pneus d’été pour leurs équivalents hivernaux quand les chaussées sont enneigées.