• Assurance automobile pour véhicule électrique : quelques conseils

    18 mars 2019Christopher Johnson

    Une de nos plus grandes richesses au Québec est sans contredit notre hydroélectricité. Renouvelable et fiable, elle a un impact moindre sur l’environnement que la plupart des autres sources d’énergie. Dans notre province, les voitures électriques représentent donc un bon moyen de réduire notre impact environnemental. Elles sont d’ailleurs de plus en plus populaires sur nos routes. De ce fait, dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite vous donner quelques conseils d’assurance pour les véhicules électriques afin de vous éviter tout problème en cas de réclamation.

     

    Comment assurer votre véhicule électrique?

    Au Québec, le contrat d’assurance automobile qui se nomme FPQ1 (Formule des propriétaires du Québec) est le même pour tous les assureurs. Ce qui change d’une compagnie d’assurance à l’autre, ce sont les options – communément appelées « avenants » dans l’industrie de l’assurance – pouvant être ajoutées à votre contrat d’assurance automobile.

    Ainsi, afin de bien assurer votre véhicule électrique, vous devez le doter d’une protection d’assurance « de base », exactement comme vous l’auriez fait avec votre voiture à essence. Car l’énergie utilisée pour faire rouler votre voiture n’a pas d’impact sur vos protections! Pour en savoir plus sur l’assurance automobile au Québec, nous vous invitons à consulter notre précédent article sur le sujet.

     

    Quelques conseils d’assurance pour votre véhicule électrique

    Pour bénéficier de la meilleure protection possible pour votre voiture électrique, voici quelques conseils :

    • Optez pour un produit d’assurance qui comprend la location d’un véhicule en cas d’accident responsable. De plus, assurez-vous que le montant pour louer un véhicule est suffisamment élevé, puisque la réparation d’un véhicule électrique est parfois plus longue que celle d’un véhicule à essence. Vous risquez donc de rouler plus longtemps avec le véhicule de location, ce qui fera augmenter le montant de votre réclamation.
    • Si vous devez rouler dans un véhicule de location qui n’est pas électrique, conservez vos reçus d’essence et vérifiez auprès de votre assureur automobile pour savoir s’il couvre ces frais, puisque cela peut varier d’un assureur à l’autre.
    • Veillez à ce que votre assureur possède une bonne connaissance des véhicules électriques. Cela vous évitera probablement des petits soucis en cas de réclamation! Voici d’ailleurs un précédent article qui aborde les avantages de faire affaire avec un connaisseur. Pour ce faire, nous vous conseillons de contacter un courtier d’assurance indépendant qui peut magasiner pour vous auprès de plusieurs compagnies d’assurance afin de vous dénicher un assureur automobile qui possède une bonne connaissance des véhicules électriques.
    • Et finalement, obtenez quelques astuces pour faire diminuer votre prime d’assurance automobile en lisant notre précédent article sur le sujet.

     

    En conclusion, possédez un véhicule électrique plutôt qu’à essence n’a pas un grand impact sur votre contrat d’assurance automobile. C’est sur le plan du choix de votre assureur que tout se joue. Il faut choisir judicieusement! Votre assureur a-t-il une bonne connaissance de la réalité des propriétaires de voiture électrique? Leur offre-t-il des rabais exclusifs? Vous remboursera-t-il les frais d’essence si vous devez rouler dans une voiture de location à essence? Si vous devez faire réparer votre voiture dans un garage spécialisé à l’extérieur de la ville, acceptera-t-il de vous dédommager? Voilà des facteurs qui jouent dans la balance… Pour être certain de faire un bon choix, contactez un courtier d’assurance indépendant qui fait affaire avec plusieurs compagnies d’assurance. En un appel, il pourra vous proposer les soumissions de plusieurs assureurs et vous guider dans votre choix.