• Assurance Véhicule prête-nom : comment éviter des problèmes d’assurance?

    22 mai 2017Christopher Johnson

    C’est normal dans la vie d’aider ceux qu’on aime ; une personne traverse un moment difficile, un ami achète un véhicule pour un autre ami… Il y a situation de prête-nom lorsqu’une personne est propriétaire du véhicule, mais qu’elle ne sera pas la conductrice ou le conducteur principal du véhicule. Dans cet article, Assurances Multi-Risques désire vous conscientiser et vous informer afin de vous éviter des problèmes d’assurance!

     

     

    Qu’est-ce une situation de prête-nom pour un assureur automobile?

    Il existe plusieurs situations possibles : des ex-conjoints qui s’entraident pour les enfants, une personne qui n’a pas les moyens de payer la voiture au complet et dont le vendeur, pour se protéger, garde l’immatriculation à son nom, entre frère et sœur ou entre colocs, pour éviter de payer les taxes au bureau d’immatriculation, on s’entend de ne pas changer les noms sur les papiers d’immatriculation, en attendant d’avoir le temps de le faire… ce sont toutes des situations qui sont considérées de prête-nom. Généralement, les assureurs d’automobiles sont réticents à assurer des gens ayant des véhicules prête-nom.

     

     

    Pourquoi l’assureur automobile refuse d’assurer les véhicules prête-nom?

    Les assureurs sont réticents à assurer un véhicule en prête-nom puisque ça pourrait cacher une situation monétaire précaire, ce qui augmente le risque de réclamation du point de vue de l’assureur automobile. Également, c’est pour éviter les situations, durant une réclamation, où le propriétaire du véhicule et le conducteur sont à couteaux tirés et qu’il n’y a aucune collaboration ou communication. Prenons par exemple un conducteur qui paie un montant par mois au propriétaire du véhicule afin de payer le véhicule, s’il y a un sinistre, le chèque ira au propriétaire immatriculé. Cela crée de la frustration pour le conducteur qui ne recevra aucune indemnité, puisque selon les papiers d’immatriculation, il n’a pas d’intérêt assurable sur le bien endommagé. L’assureur n’a pas envie de gérer ce genre de situation délicate et compliquée. C’est en partie pour cette raison qu’il ne veut pas assurer des véhicules en situation de prête-nom.

    Par ailleurs, un assureur estime qu’un conducteur peut être plus négligeant envers le bien utilisé sachant qu’il n’est pas propriétaire du véhicule. Lors d’un sinistre, la réclamation sera négociée entre le propriétaire et l’expert en sinistre. Imaginez si le conducteur a omis de déclarer certaines informations au propriétaire et que l’assureur automobile invoque une aggravation des risques. L’assureur pourrait refuser de vous indemniser en cas de réclamation, cela vous causerait une perte financière importante et entrainerait certains problèmes d’assurance dans le futur. L’assureur, voulant éviter ce genre de complication, refusera dès le départ d’assurer un véhicule en situation de prête-nom.

     

     

    Comment assurer un véhicule prête-nom?

    Vous êtes dans cette situation et vous avez de la difficulté à vous assurer? Assurances Multi-Risques vous conseille d’éviter de faire une fausse déclaration pour vous trouver un assureur automobile puisqu’en cas de réclamation, vous risquez de ne pas vous faire indemniser ; l’assureur peut facilement détecter votre situation. Nous vous conseillons fortement de contacter un courtier d’assurance indépendant spécialisé en assurance pour les véhicules prête-nom et de prendre le temps nécessaire pour expliquer votre situation afin que le courtier comprenne réellement votre situation et qu’il assure votre véhicule auprès d’un assureur automobile qui accepte votre situation. De cette façon, vous vous éviterez de bien mauvaises surprises en cas de réclamations!