• Posséder un serpent ou un reptile : quel impact sur votre assurance habitation?

    1 avril 2019Christopher Johnson

    Certains adoptent un chien, un chat ou un lapin, et d’autres choisissent plutôt d’adopter un animal exotique comme un serpent ou tout autre reptile. Si vous êtes propriétaire d’un animal à sang-froid, votre dernière pensée au moment de l’adoption a certainement été votre assurance habitation. Et pourtant, l’arrivée d’un reptile dans votre chez-vous peut avoir un impact direct que celle-ci! En effet, certains assureurs pourraient choisir de résilier votre contrat en l’apprenant ou refuser de vous indemniser s’ils le découvrent alors que vous faites une réclamation. Dans cet article, Assurances Multi-Risques souhaite donc vous expliquer ce qui motive cette décision de la part des compagnies d’assurance et vous conscientiser à l’importance d’informer votre assureur de la présence d’un reptile dans votre maison.

     

    Pourquoi certains assureurs refusent-ils d’assurer les propriétaires de reptiles?

    Selon le Code civil du Québec, les propriétaires d’animaux, dont les reptiles, sont tenus de réparer tout préjudice causé par leur compagnon. De plus, si une victime subit un dommage à cause d’un animal, elle n’a pas à prouver la faute du propriétaire, uniquement celle de l’animal. Ainsi, si votre animal cause préjudice à une autre personne, vous serez tenu responsable des gestes posés par celui-ci, qu’il ait été sous votre garde, sous la garde d’une autre personne ou même égaré au moment des événements. La victime pourrait donc décider de vous poursuivre et vous pourriez être tenu de lui verser une indemnisation. Et c’est là que votre assurance responsabilité civile entre en jeu!

    Vous bénéficiez de cette assurance en achetant une assurance habitation. Elle sert à vous protéger si vous, quelqu’un demeurant sous votre toit ou votre animal êtes tenus responsables des dommages causés involontairement à quelqu’un d’autre. En ce sens, elle couvre les frais d’avocats ainsi que les frais associés au règlement de la réclamation présentée par l’autre personne.

    De ce fait, certains assureurs considèrent que posséder des reptiles présente des risques d’incident trop élevés et ils préfèrent donc tout simplement refuser d’assurer la maison de gens qui en possèdent. Par exemple, vous rappelez-vous l’événement survenu au Nouveau-Brunswick il y a quelques années où deux jeunes enfants avaient perdu la vie, étouffés par un Python? Ce type d’incident peut coûter extrêmement cher pour un assureur, et c’est pour cette raison que plusieurs compagnies d’assurance refusent d’assurer les propriétaires de reptiles.

     

    Devez-vous déclarer à votre assureur habitation que vous êtes propriétaire d’un reptile?

    Tout comme les propriétaires de Pitbull, de Rottweiler ou de Dobberman – des chiens considérés dangereux –, les personnes qui adoptent un reptile sont tenues de le déclarer à leur assureur afin d’éviter tout problème en cas de réclamation. En ce sens, si vous faites une réclamation et que votre assureur découvre le pot aux roses, il pourrait refuser de vous indemniser en invoquant une aggravation des risques. Pour en savoir plus à ce propos, nous vous invitons à lire notre précédent article sur le sujet.

    Par ailleurs, si votre assureur décide de résilier votre contrat en apprenant que vous possédez un reptile, nous vous conseillons fortement de contacter un courtier d’assurance indépendant spécialisé dans les risques hors normes. Faisant affaire avec plusieurs compagnies d’assurance, il sera en mesure de trouver pour vous un assureur habitation qui accepte de vous couvrir.

     

    En conclusion, lorsque nous adoptons un animal, nous le faisons par amour et pour avoir un compagnon de vie. Nous n’y voyons que du positif, et nous sommes loin de penser que cet animal pourrait causer préjudice à autrui. Nous sommes encore plus loin de penser que cela pourrait avoir un impact sur notre assurance habitation! Pourtant, ce sont des éléments à considérer, particulièrement au moment de faire l’adoption d’un reptile. Puisque comme vous le savez maintenant, plusieurs assureurs refusent de couvrir les personnes qui en possèdent un.

    Pour bénéficier d’une protection appropriée pour votre résidence, et ce, même si vous possédez un animal à sang-froid, contactez un de nos courtiers d’assurance indépendants. Il saura vous aider à trouver un assureur qui convient à votre situation parmi ceux avec lesquels nous faisons affaire.